AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Combat [libre]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Naïa Mina

avatar

Messages : 233
Date d'inscription : 02/08/2009
Age : 23
Localisation : L'asile près de chez mes parents
Expérience : 66

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Combat [libre]   Lun 31 Aoû - 17:05

Combat


[LIBRE]


    Je voulais oublier ce visage qui trottait dans ma tête. Dix sept ans. Il était jeune. Bien trop jeune. Parfois on ne choisi pas. Je marchais tranquillement vers l'arène. Je mettais inscrite il n'y a pas longtemps et maintenant j'arrivais pour combattre. J'avais une longue cape à capuche qui cachait ma tête et ma longue robe. Mais j'étais toujours habillé comme ça. Je n'avais pas changé mes habits pour des combats. J'entrai dans le bâtiment. Observant les gradins avant de descendre dans les coulisses de l'arène. Je ne jetais que de bref regard autour de moi. C'était bientôt à moi. Je me décalai du passage pour laisser passer deux brute trainant un corps sans vie. Avant de venir ici il fallait apprendre à se battre. J'attendais mon tour en silence. Personne ne voyait qui je pouvais être mais s'était moi qui devait combattre juste après. Cette fois il y eu un blessé grave et un autre en train de perdre la tête. Marchant comme un saoul. C'était à moi. J'entrai dans l'arène, toujours caché. L'homme devant moi tenait dans sa main une grosse épée. Il faisait trois fois ma largeur et était deux fois plus grand que moi. Qui aurait pu penser que j'allais gagner ? Moi je savais la fin de ce combat. Je laissai tomber ma cape qui glissa doucement de mes épaules et de ma tête pour atterrir sur le sol en un nuage de sable. Je levai la tête pour poser mes yeux gris sur l'homme.

    L'étonnement parcouru la foule dans les gradins. L'homme devant moi me regardait avec plus d'étonnement que les autres. Je l'avais déjà vu. Oui. Un murmure traversa les gradins. Un murmure qui dévoilait ma race. Vampire. Je souris à l'homme qui inclinait la tête respectueusement. Il y eu un sifflement et les gradins furent sans bruit. Je regardai l'épée s'abattre avec lenteur. Elle allait toucher ma tête mais je disparu pour apparaître dans son dos. L'épée frappa le sol avec violence et moi j'immobilisai le colosse en tenant son cou. Je pris son poignet droit et lui murmurais à l'oreille.

    "Tu veux toujours danser avec moi ?"

    Je ne lui laissai pas le temps de répondre. Il se révolta et leva son épée. Je me glissai sous son bras passant de son dos à son ventre. Juste un centimètre entre moi et lui. Je lui enfonçai mon poing dans le Plexus Solaire et il se plia en deux. Revenant dans son dos, je frappa du tranchant de la main et il s'effondra sur le sol. Le souffle court, les deux brutes de tout à l'heure vinrent le chercher. Il disparut dans les coulisses sous l'arène. Dans les gradins tous se levèrent et applaudirent. Cet homme m'avait invité à danser pendant que je discutais avec Ashky. Après il avait voulu frapper mon ami. Je lui avais alors serré son poignet avec force pour éviter qu'il abîme la tête du Falariel. Jamais je n'aurais pensé que sa jalousie le mène ici. J'allais ramasser ma cape pour sortir de l'arène quand je sentis quelqu'un derrière moi. Je me retournais trop vite pour le public et attrapai le bras d'un vampire. Il posa alors ses yeux or dans les miens et je souris. Le combat commençait déjà sans le bruit strident du sifflet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sad-life.forums-actifs.com
Ashky Mäneyk
Pour Toujours et A Jamais...
avatar

Messages : 477
Date d'inscription : 23/08/2009
Age : 23
Expérience : 109

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
8/100  (8/100)

MessageSujet: Re: Combat [libre]   Lun 31 Aoû - 18:28

Une fois de plus mes pieds m'avaient menés ici. Une fois de trop ? Non. Je n'avais pas pour habitude de savoir où j'allais ; je préférais de loin le hasard à la connaissance. Étrange ? Pas forcément. Toujours est-il que j'étais arrivé là par un pur hasard et que j'y étais entré. Facile, un simple rideau servait de porte et aucune invitation n'était nécessaire pour pénétrer dans les gradins qui entouraient l'arène. Tandis que je gravissais le petit escalier de pierre qui menait au premier rang, je passais à côté du parchemin cloué au mur où étaient écris tous les combats. Un sourire se dessina sur mes lèvres gercées lorsque je vis un nom qui m'était familier inscrit sur ce parchemin.



*Naïa Mina*


Mon regard s'attarda encore quelques instants sur cette inscription et je le frôlais même du bout des doigts en le répétant. Un homme plutôt musclé et imposant me poussa d'un geste brusque et grogna pour m'expliquer que je bloquais le passage. Drôles de manières me direz-vous. Je lui lançais un regard noir par dessus mon épaule et gravis les dernières marches qu'il me restait. J'ouvris le rideau en lambeaux qui servait, ici aussi, de porte pour accéder aux gradins et me dirigeais vers ma place habituelle qui n'était, comme d'habitude, pas occupée.



Dès que je fus confortablement assis, le flux des conversations diverses et variées emplit mon crâne et je faillis partir en courant. Mais je me retins et reportais mon attention sur le combat qui se déroulait dans l'arène tout près de moi. Les conversations fusaient toujours autour de moi mais je n'y faisais pas attention et mon cerveau filtrait les informations ; si bien que je n'entendais qu'un brouhaha incompréhensible.



Juste en dessous de moi, un combat féroce se déroulait. Un homme de la taille d'un enfant et pourtant adulte se battait contre un géant de plus de deux mètres de haut. Clair qu'il ne faisait pas le poids mais le nain était plutôt coriace et je fus étonné de l'issue du combat. Le petit homme asséna un coup mortel derrière la nuque de son adversaire qui tomba sur les genoux avant de s'écrouler au sol, face contre terre, dans un énorme nuage de poussière.



Le petit homme se frottait fièrement les mains sous les applaudissements du public tandis que deux colosses sortaient des coulisses pour emporter le vaincu hors de l'arène. La révérence du vainqueur me fit sourire ; ce nain avait vraiment du cran ! Et de l'audace qui plus est. Il connaissait ses faiblesse, il connaissait ses atouts et il savait user de la ruse pour abattre honorablement ses ennemis.


En bon vainqueur, le petit homme eut le droit d'aller se reposer un peu dans les coulisses. J'en profitais pour regarder autour de moi, dans le public pour observer les autres humains et créatures qui se trouvaient là. Je remarquais notamment que sur ma gauche, à environ dix mètres, un couple de vampires se tenaient par la main en s'embrassant langoureusement. Je détournais vite le regard pour le poser sur deux humains barbus et gras comme des porcs qui se disputaient pour déterminer le gagnant du prochain combat. Je souris. Je connaissais le gagnant et c'était une gagnante e l'occurrence.



Un personnage vêtu d'une cape marron s'avança. Une immense capuche recouvrait son visage et il avançait la tête baissée ce qui empêchait quiconque de voir son visage. Mais je savais, moi. Sa robe blanche toujours immaculée flottait derrière cette nouvelle combattante. Car il s'agissait bien de Naïa, aucun doute là-dessus. Je ne l'avais pas remarqué mais son adversaire était déjà dans l'arène. Il s'agissait d'un homme d'âge mûr à la carrure impressionnante qui faisait au moins le double de la taille de mon amie en hauteur et le triple en largeur. Mais je ne m'inquiétais pas pour Naïa, plutôt pour le colosse qui se dressait devant elle. Elle sembla le reconnaître et, après mûre réflexion, moi aussi je reconnu son visage trempé de sueur.



La cape de Naïa glissa lentement le long de ses épaules avant de tomber par terre dans un nuage de poussière. Un murmure d'appréhension s'éleva dans les gradins et j'entendis une femme murmurer :


‹‹ C'est une Vampire ! Mon Dieu il n'a aucune chance ! ››



Et son voisin, un homme d'après la voix grave qui me parvenait, de répondre :



‹‹ Cet homme est un grand combattant, c'est elle qui n'a aucune chance si vous voulez mon avis ››




Un sourire étira mes lèvres à nouveau. Moi qui connaissait Naïa, je savais qu'elle ne laisserait pas passer l'occasion de mettre à terre son adversaire ; surtout celui-ci. Car il s'agissait bel et bien de cet homme que nous avions rencontré à la fête ; cet homme qui l'avait invitée à danser et qu'elle avait d'abord gentiment repoussé ; cet homme qui avait failli me faire passer un sale quart d'heure ; cet homme à qui elle avait tordu le bras ; cet homme qui avait fuit comme un chien qui a fait une bêtise et qui a peur de se faire punir par son maître. Ce même homme était en train d'abattre son épée sur Naïa qui effectua un rapide mouvement en utilisant sa vitesse de vampire pour se retrouver derrière lui. Elle l'empoigna par le cou et lui pris le poignet en le serrant très fort, tout comme elle l'avait fait à Myridia. Elle se pencha vers son oreille et lui murmura quelque chose avant de passer habilement sous son bras tandis qu'il essayait à nouveau de lui faucher la tête. Elle se retrouva face à lui, à quelques centimètres seulement de son gros ventre pour lui enfoncer son poing dans l'abdomen. Le colosse se pencha en avant et mon amie en profite pour lui briser les cervicales du tranchant de la main. Son adversaire s'écroula à terre dans un nuage de poussière et ne bougea plus.


Un tonnerre d'applaudissements se fit entendre dans toute l'arène, restée silencieuse jusque là. Je ris de bon cœur, chose qui ne m'était pas arrivé depuis plusieurs années, et applaudis de toutes mes forces en regardant Naïa d'un regard admirateur.


Mon amie allait se pencher pour ramasser sa cape et sortir du cercle de sable qui constituait l'arène mais, plus rapide que l'éclair, elle se retourna et empoigna un nouvel adversaire par le bras. Un autre Vampire. Elle lui sourit en plantant son regard dans celui de son ennemi. Je me mordis les lèvres jusqu'au sang et me promis d'aller la féliciter lors de sa pause. Elle était vraiment extraordinaire, même pour un Vampire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïa Mina

avatar

Messages : 233
Date d'inscription : 02/08/2009
Age : 23
Localisation : L'asile près de chez mes parents
Expérience : 66

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: Combat [libre]   Lun 31 Aoû - 19:06

    J'étais devant un vampire plus vieux que moi j'en étais sûre. Il devait avoir plus de deux cents ans. Je souriais. Enfin un adversaire intéressant. Mon sourire dévoila mes crocs blancs. Lui ne souriait pas. Il préférait parcourir ma robe blanche des yeux. Je levai un sourcil et lâchai son bras. Tu ne devrais pas mon cher. Les cheveux en broussailles, d'un noir nuit. Ses yeux or et perçant semblaient me déshabiller sur place. Minute papillon. Recommence et on verra bien ce qui t'arrivera. A peine plus grand que moi, il avait le visage d'un homme de trente ans. Je ne doutais pas de sa force. Et je ne pensais pas gagner. Lui préférait continuer de me regarder. Je me reprochais de lui me serrant contre lui. Entourant son poignet gauche d'une main puisqu'il était gaucher. Je lui murmurais alors.

    "C'est lâche d'attaquer les gens par derrière..."

    En quelques secondes il se retrouva derrière moi. Me menaçant d'un couteau sur la gorge. Mais au lieu de finir ce combat maintenant, il préféra me murmurer.

    "Une telle beauté ne devrait pas venir dans un endroit comme celui-ci..."

    Je me baissai et passai en dessous de la lame. Nous allions vite pour des yeux humains mais moi je voyais le moindre de ses gestes. Je jetai un coup d'oeil dans les gradins et vit deux vampires regardant le combat avec attention. Apparemment il était intéressant. Tout les gradins étaient silencieux, concentré à voir se mouvoir des ombres dans l'arène. J'étais face à lui. Nous nous regardions doit dans les yeux.

    "Tu ne devrais pas lancer des préjugés sur moi."

    Il grogna et bondit vers l'avant. Je me baissai et passai sur le côté alors que sa lame devait me toucher. Je glissai le long de son bras et tins celui-ci avec force. Il réussi à se défaire de mon étreinte et passa à l'attaque. Je me retrouvai bloquée contre le mur la pointe de son couteau contre ma gorge.

    "Tu te débrouilles plutôt bien ma belle..."


    Je souris et passai mes doigts le long de sa lame. Arrivé à la poignée je m'en empara et lui arracha le couteau des mains. Le retournant contre lui. Je le plaquai contre le sol et posai mes genoux sur ses bras pour l'empêcher de bouger. Je me penchai vers lui en souriant, posant le plat de la lame contre sa gorge.

    "J'ai un prénom, tu aurais pu le regarder sur la fiche des combats."


    Il me poussa et je roulai sur le sable me relevant en un geste. Ma robe toujours aussi blanche. J'avais gardé le couteau du Vampire. D'un geste rapide je sortis ma dague. Je fis tourner les deux armes dans mes mains et m'approchait de lui. Je lui lançai son couteau et l'invitai à approcher. Il fonça sur moi et au dernier moment passa derrière moi. Je me retrouvais encore la lame sur la gorge. Mais cette fois il avait posé ses doigts sur ma peau glacée.

    "Tu es jolie Naïa..."

    Je pris sa main et passai sous son bras en le lui tordant. Je plaquai ma lame contre sa gorge et lui répondit en un souffle.

    "Trop pour ne pas te faire fuir..."

    Il glissa sur le sol et se releva dans un même mouvement. Je réussi à lui entailler le bras. Il regarda sa plaie avec rage et posa ses yeux sur moi. Bondissant, il ré atterrit derrière moi. Mais cette fois il m'attira contre lui en m'étranglant avec son bras.

    "Si tu gagne, je ne poserais plus jamais mes yeux sur ton corps..."

    Je pris alors son bras et en le faisant passer au dessus de moi, il tomba sur le sol une nouvelle fois. Je le bloquai pour de bon. Un sourire aux lèvres je rangeai ma dague à sa ceinture et approchai ma bouche de son oreille.

    "Et tu ne poseras plus jamais tes doigts sur ma peau."

    Je me relevai et le retournai. Je frappai dans son cou et il s'endormit. Je ne l'avais pas tué. Je ne pouvais pas le tuer. Je pris alors son arme à lui et la rangeai dans ma botte. Je me relevai en poussant un mot que personne n'avait pus entendre. « Cadeau ». Je ramassai ma cape et partis sous un tonnerre d'applaudissement. Je remis ma cape et sortis des coulisses. Tout ça m'avait changé les idées. J'allais monter dans les gradins quand je le vis. Je m'arrêtai surprise. Rabattant le capuchon sur ma tête, je me déplaçai lentement et m'assis à côté du Falariel. Je fis glisser la capuche et tournais la tête vers Ashky, un sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sad-life.forums-actifs.com
Ashky Mäneyk
Pour Toujours et A Jamais...
avatar

Messages : 477
Date d'inscription : 23/08/2009
Age : 23
Expérience : 109

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
8/100  (8/100)

MessageSujet: Re: Combat [libre]   Lun 31 Aoû - 19:39

Le coup de sifflet annonçant le début du combat retentit dans
l'arène et le bruit strident se répercuta contre les vieux murs de
pierres, résonnant pendant plusieurs minutes dans le silence pesant qui
s'était installé en ces lieux.


Je reportais mon attention sur Naïa qui semblait agacée par le
comportement de son adversaire. En effet, celui-ci semblait la
détailler dans les moindres recoins, faisant glisser son regard d'or
sur sa robe blanche qui descendait jusqu'à ses pieds. La Vampire
s'approcha de lui jusqu'à être collée à sa poitrine. Je frémis à l'idée
qu'elle touchait un autre que moi mais je me repris vite en pensant que
je n'étais qu'un égoïste. Elle lui murmura quelque chose à l'oreille et
le Vampire se retrouva derrière elle.


S'en suivit alors un combat des plus étrange. En effet, seuls
les Vampires qui se trouvaient dans le public pouvaient suivre avec
précision les mouvements des deux adversaires. Les autres, et moi y
compris, ne voyaient que des ombres mouvantes. J'essayais de suivre le
combat des yeux mais tout ça me donna très vite mal au crâne et je
fermais les yeux.


Une atmosphère électrique monta alors dans le public et je
rouvris les yeux pour voir Naïa asséner un coup derrière la nuque du
Vampire pour l'endormir. Pas pour le tuer car son ennemi était déjà
mort mais juste pour le mettre K.O


Mon amie sorti ramassa sa cape et sorti de l'arène sous un
tonnerre d'applaudissements. Le public était en pleine ébullitions et
les spectateurs étaient tous en nage.


J'allais me lever pour rejoindre Naïa mais ce fut elle qui vint
à moi. Elle s'approcha, sa cape à nouveau sur ses épaules et son visage
à nouveau caché par son immense capuche. Elle s'assit à côté de moi,
calmement et fit glisser sa capuche de sa tête, découvrant un visage
rayonnant et un sourire qui dévoilait ses crocs.


Déjà les spectateurs qui avaient adorés le spectacle ainsi que
quelques journalistes munis de leur feuilles de parchemin ainsi que
d'un crayon en bois. Je soupirais et pris la main de Naïa pour
l'entraîner hors des gradins. Je dévalais les escaliers et
m'engouffrais dans une anfractuosité du mur de pierre. Il y avait là
tout juste la place pour nous deux et nous étions assez serrés.


Appuyé contre le mur, Naïa en face de moi, je regardais un
instants en haut où des chauves-souris dormaient paisiblement. Je
baissais la tête et plantais mon regard dans celui de mon amie. Je lui
souris timidement avant de murmurer :



‹‹ Tu m'as impressionné. ››


Simple phrase qui disait tout. Simple phrase qu'elle
comprendrait, j'en étais sûr. J'avais toujours un sourire sur les
lèvres et je la regardais avec envie. Envie de quoi ? Aucune idée. De
la prendre dans mes bras peut-être... Ou de frôler ses lèvres des
miennes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïa Mina

avatar

Messages : 233
Date d'inscription : 02/08/2009
Age : 23
Localisation : L'asile près de chez mes parents
Expérience : 66

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: Combat [libre]   Mar 1 Sep - 17:13

    Je vis arriver le monde. Je rabattis ma capuche et commençai à bouillir. Je ne voulais pas leur parler. Ce n'est pas parce que c'est la première fois qu'ils voient un combat entre deux vampires, qu'ils doivent pourrir ma journée. Je m'apprêtais à partir quand Ashky prit ma main et m'emmena loin de ces gens. Je le suivais sans rien dire. Appréciant le contact de sa main. Je m'appuyais contre le mur regardant autour de moi. Je gardais ma cape sur la tête. S'ils revenaient je n'aurais pas besoin de la remettre. Je vis alors du coin de l'œil le vampire que j'avais battu. Il se battait avec un bandage pour son bras. Je souris et m'approchai de lui. Sans rien lui dire je l'aidai à faire son bandage puis lui dit qu'on se reverra un jour. Il me lança un merci en touchant le poignard que je lui avais donné. Je souris et rejoignis Ashky. Il me parla et je souris en guise de merci. J'avais entendu un rire pendant que j'étais dans l'arène. Je voulais savoir si c'était lui car ce rire venait de là où il était. Et vu la tête que faisais ceux qui était assis près de lui quand je l'ai rejoins, je ne pense pas que ce soit eux. La tête baissée, je réfléchis plusieurs secondes et refis glisser ma capuche. Ils ne reviendront pas. Je posai alors mes yeux gris sur le Falariel et lui demandai.

    "Te sens tu plus ouvert face au monde Ashky ?"


    Je ne lui posai pas la question directement. Préférant le laisser deviner. Je n'aurai jamais penser le voir ici. D'ailleurs jamais je n'aurai penser venir ici moi aussi. Mais j'étais venu pour penser à d'autre chose. Et en fin de compte je me retrouvais une fois de plus devant lui. A croire qu'il me suivait mais je suis sûre que si j'étais allé en ville aujourd'hui, je ne l'aurai pas trouvé. C'était un hasard qui nous avait mené ici tout les deux. Et ça ne me gênait pas. J'aimais bien le jeune Falariel.


[désolée c'est plus court mais j'ai d'autre rep à faire XD ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sad-life.forums-actifs.com
Ashky Mäneyk
Pour Toujours et A Jamais...
avatar

Messages : 477
Date d'inscription : 23/08/2009
Age : 23
Expérience : 109

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
8/100  (8/100)

MessageSujet: Re: Combat [libre]   Mar 1 Sep - 18:54

Je frémis lorsque Naïa posa ses yeux gris sur moi, comme à
l'accoutumée. Elle me regarda pendant un moment. Je voulais fuir ce
regard qui tentait de me cerner mais je ne pouvais pas car mes yeux s'y
étaient noyé. Elle brisa le silence d'une voix douce :



‹‹ Te sens-tu plus ouvert face au monde Ashky ? ››


Que répondre ? Je n'étais pas plus ouvert face au monde,
simplement face à elle. Et c'est exactement ce que je lui répondis,
seulement pas de la même manière...



‹‹ C'est toi qui m'a ouvert Naïa. Tu as ouvert mon cœur. ››


Jamais cette phrase n'aurait dû sortir de ma gorge. Jamais je
n'aurais dû la prononcer. Non. Pourtant c'était bel et bien ce que
j'avais fait et je ne pouvais malheureusement pas remonter le temps.
Alors tant pis. Peut-être que Naïa allait partir en courant, ou me tuer
sur place. Mais c'était entièrement ma faute alors je ne lui en
voudrais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïa Mina

avatar

Messages : 233
Date d'inscription : 02/08/2009
Age : 23
Localisation : L'asile près de chez mes parents
Expérience : 66

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: Combat [libre]   Jeu 3 Sep - 19:02

    Je le regardai attendant une réponse quelconque. Celle qu'il me donna me mis mal à l'aise, me déstabilisa. D'un mouvement rapide je rabattis ma capuche et baissai la tête. S'il avait vu mon visage il aurait pu voir des choses fausses ou vraies. Mes joues rougissaient, je les sentais bouillirent. Comment rien qu'une phrase pouvait me faire ça. Je sentais en moi plusieurs choses. De la joie et de la tristesse. Des envies et des barrières devant moi. Sa jeunesse, sa race. Ce dernier point engendrait donc le fait qu'il soit mortel et moi, je peux vivre encore longtemps. Mais de toute façon je n'étais pas sûre de me comprendre. De comprendre mes impulsions, mes sentiments. Comprendre cette amitié qui essaie toujours de passer de l'autre côté du mur. Je passai une main dans mon cou, toujours cachée par cette immense capuche. Je sentais toujours mes joues rouges et ça ne s'arrangeait pas. Je relevai légèrement la tête pour voir Ashky. Je me levai et fis quelques pas. Réfléchissant.

    Je revins m'assoir devant Ashky. Repoussant la capuche, je dévoilai mon visage encore légèrement rougis. D'un doigt je caressai la joue du Falariel et descendis dans son cou. Je lui souris. Regardant de temps en temps les gens qui passaient plus loin, je reportai mon attention sur lui. Je redevins légèrement sérieuse, assez inquiète mais sans le faire paraître. Je murmurais alors que je n'étais même pas sûre de le comprendre.

    "Tu ne devrais pas..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sad-life.forums-actifs.com
Ashky Mäneyk
Pour Toujours et A Jamais...
avatar

Messages : 477
Date d'inscription : 23/08/2009
Age : 23
Expérience : 109

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
8/100  (8/100)

MessageSujet: Re: Combat [libre]   Jeu 3 Sep - 20:39

Naïa rabattit sa capuche sur son visage. Je ne bougeais pas. Je
savais que j'avais commis une erreur en disant cela. Je la laissais
faire, attendant de voir si elle allait s'enfuir ou rester. Mes yeux
rivés sur le sol en pierre, je ne savais pas quoi faire, à part rester
là.


Elle releva légèrement la tête et nos regards se croisèrent,
l'espace d'une seconde. Elle marcha un peu dans le petit espace en
regardant dans la grande allée où passait des tonnes de gens. Quand
elle revint vers moi, je me recroquevillais contre le mur. Elle s'assit
en face de moi et enleva sa capuche. Elle tendit une main vers moi et
me frôla la joue, descendant sur mon cou en murmurant :



‹‹ Tu ne devrais pas... ››


Je n'hésitais pas une seconde, maintenant que le mal était fait
je ne pouvais pas reculer. Je devais lui avouer... Tout. Absolument
tout. Je pris sa main dans la mienne et murmurais à mon tour :



‹‹ Naïa. Tu es la seule depuis longtemps envers laquelle j'éprouve tout
ça... Je comprendrais que tu veuilles me fuir et je ne t'en voudrais
pas. Mais j'ai besoin de savoir... (je déglutis) ce que tu ressens pour
moi... Tu comprends ? Franchement, ce n'est vraiment pas ma faute, je
ne suis plus le même quand tu es là... ››



La plus longue phrase de ma vie entière. Un frisson parcourut
mon corps entier. Je lâchais sa main et baissais la tête, honteux. Elle
devait me trouver ridicule à présent. J'avais envie de devenir le plus
petit possible pour me glisser dans un trou de souris. Naïa je
t'aime... Comment le lui dire ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïa Mina

avatar

Messages : 233
Date d'inscription : 02/08/2009
Age : 23
Localisation : L'asile près de chez mes parents
Expérience : 66

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: Combat [libre]   Ven 4 Sep - 18:56

    Je regardai Ashky. Je n'attendais pas forcément de réponse. Surtout venant de lui. Mais il me répondit. Ce n'est pas la longueur de sa phrase qui me coupa le souffle. Je fus complètement déstabilisée. Ne sachant plus où j'étais. Ce qui comptait c'était lui et moi, ici. Je ressentais une grande tristesse et une joie incontrôlable. Heureusement pour moi, je n'étais pas mage. Sinon que serions nous devenus. Je baissai la tête et la plongeai dans mes mains tremblantes. Je devais me calmer, calmer mes impulsions et mes sentiments. Je me redressai et posai mes yeux sur Ashky. Ils brillaient. Pourquoi ? Je ne savais pas. Envie de pleurer peut-être. Joie ou tristesse, je dirais les deux. Comment lui répondre ? Quoi lui répondre ? Je ne savais pas. Je n'arrivais pas à parler. Essayant de me calmer, j'articulais deux mots.

    "Tu... Je..."

    Je voulais pleurer. Je n'arrivais même plus à parler. A m'exprimer. Comment lui expliquer ? Je ne pouvais plus rien faire. Qui peux me dire ce qui va arriver si je me lève ? Vais-je tomber ? Qui peux me dire la réaction du Falraiel ? Va t-il fuir ? Qui peux m'expliquer, m'aider. Servir pour une fois à quelque chose. Je voudrais comprendre. Ou alors me pendre, fuir et mourir. Sauter dans l'arène et me glisser sous une lame. Sentir la douceur et la fraicheur de la lame. La caresser avant de la sentir s'abattre sur ma tête. Telle la faux de la Mort. M'emportant dans un autre monde. Mais je ne peux pas me résigner à faire. Quelque chose sur cette terre m'y en empêche, m'implore de rester avec lui. Ashky. Je voulus parler, m'expliquer. Je ne fis rien. Aucun son. Je pus alors observer une larme rouler sur ma joue. Sentir sa douceur. Comprendre ma douleur.

    Mais comment te dire
    Les mots ne viennent pas
    Libérez le son de ma voix
    Je voudrais arrêter le temps
    Passer en toi
    Mais laisse-moi te dire
    En amour on n'sait rien
    (Kyo, Comment Te Dire)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sad-life.forums-actifs.com
Ashky Mäneyk
Pour Toujours et A Jamais...
avatar

Messages : 477
Date d'inscription : 23/08/2009
Age : 23
Expérience : 109

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
8/100  (8/100)

MessageSujet: Re: Combat [libre]   Sam 5 Sep - 12:32

Naïa parut mal à l'aise. Elle était presque en nage, comme si
elle allait s'évanouir, sombrer dans l'inconscience. Je voulais l'aider
mais j'avais peur qu'elle me fuit. A présent je voulais partir, ne plus
jamais revenir. Je lui avait fait du mal et je devais mettre fin à tout
ça.


Elle plongea son doux visage dans ses mains moites et
tremblantes. Je me mordis les lèvres jusqu'au sang qui coula dans ma
gorge. C'était chaud et désagréable mais je ne méritais pas mieux.
J'étais... Un monstre ! Un véritable monstre qui ne méritait pas de
vivre. J'avais laissé les Attaquants tuer ma famille, j'avais laissé le
père d'Hélène la tuer. Et maintenant j'avais fait du mal au cœur mort
de Naïa. Je devais fuir et me laisser mourir dans ma maison en ruine.



‹‹ Tu... Je... ››


J'essuyais une larme d'un geste rageur. Oui je l'aimais mais je
ne pouvais pas le lui dire. Je devais disparaître de sa vie à tout
jamais... Et de celle de tous les autres par la même occasion. Une
larme roula sur la joue de Naïa. C'était plus que je ne pouvais en
supporter. Je m'appuyais sur mes deux mains et me levais pour partir...
A tout jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïa Mina

avatar

Messages : 233
Date d'inscription : 02/08/2009
Age : 23
Localisation : L'asile près de chez mes parents
Expérience : 66

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: Combat [libre]   Dim 6 Sep - 19:37

    J'essayais de remettre de l'ordre dans ma tête. Un énorme orage éclatait à l'intérieur de moi-même. Je voulais plonger dans un lac glacée, pour faire disparaître cet orage. Il devait disparaître. Disparaître de ma tête et me laisser tranquille. Mais non ! Pas toi. Ashky ! Restes. Ne me laisse pas. Si rien ne va en ta présence. Peut-être que tout ça s'envolera grâce à toi. Alors aide moi. Comment ? En restant près de moi. Seule, je ne serais que faire. Je vais finir par m'énerver et à cause de moi, certains perdront la vie. Et je ne veux pas. Peut-être même que je trouverais une réponse à mes questions laissées en suspension. Peut-être même trouverais-je un pansement pour ma blessure. Mais encore une fois... Comment te le dire une fois que j'ai trouvé une réponse ? Des mots suffiront ? Ou comme tout alors, ils ne sortiront pas ? Je ne sais pas. Je ne sais plus. Je suis perdue (xD). Je me relevais et pris le poignet du Falariel avec douceur. Le retournant délicatement pour qu'il soit face à moi, je plongeai mes yeux dans les siens. Captant sa douleur. Je crois ne plus être la seule à ne pas tout comprendre. Je voulais que tout cela cesse. Il avait trop mal pour que ça continue. Je ne pouvais pas le regarder sans penser que c'était de ma faute. Je voulais me racheter. Le réconforter. Je lâchais alors un petit murmure. Le regard suppliant.

    "Restes..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sad-life.forums-actifs.com
Ashky Mäneyk
Pour Toujours et A Jamais...
avatar

Messages : 477
Date d'inscription : 23/08/2009
Age : 23
Expérience : 109

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
8/100  (8/100)

MessageSujet: Re: Combat [libre]   Lun 7 Sep - 18:57

Elle me pris le poignet, délicatement. Je ne me dégageais pas, je m'arrêtais. Je ne la regardais pas, je ne pouvais pas. Un seul murmure me suffit, un seul regard implorant me mit sur le droit chemin. Elle m'avait demandé de rester. Oui, c'est le seul et unique mot qu'elle avait murmuré :

‹‹ Reste... ››

Illogique, je lui avait fait tant de mal. Mais si c'était sa volonté alors je me devais de la respecter. Je me retournais complètement vers elle. Car même si elle m'avait obligé à la regarder, mon regard n'avait pas pu croiser le siens. Mais si elle le voyait comme ça alors...

Tandis que je plongeais mon regard plein de culpabilité dans le siens, si suppliant ; tout se bousculait dans ma tête. Je ne savais pas quoi penser, pas quoi faire. Alors, seule et unique fois de ma vie que cela arrivait, je décidais de faire la première chose qui me venait à l'esprit. Idiot que j'étais. Je n'avais aucune certitude concernant la réaction de Naïa. Mais dans ces conditions, maintenant que tout se mélangeais et que je ne pouvais pas réfléchir correctement, c'était la seule chose que je puisse faire pour la réconforter.

Je pris une grande inspiration et fermais les yeux. Naïa était devant moi. Je l'approchais de mon torse et la serrais dans mes bras, tendrement. Oui car je ne pouvais pas lui faire de mal. Je posais mes mains sur ses reins, un peu gêné. Le monde s'était arrêté autour de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïa Mina

avatar

Messages : 233
Date d'inscription : 02/08/2009
Age : 23
Localisation : L'asile près de chez mes parents
Expérience : 66

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: Combat [libre]   Dim 13 Sep - 18:06

    Je regardais Ashky. Incapable de dire quelque chose, incapable de bouger. Je voulais me jeter dans ses bras pour oublier le passé. Mais je ne voulais pas le glacer. Car j'aime son contact et que je pourrais rester contre lui une éternité. Ma peau glacial m'en empêche. Je voulais caresser son visage, passer ma main dans ses cheveux et... Non. Je ne pouvais pas faire ça. Je baissai les yeux, tout devenait de plus en plus clair. Je ne pouvais vouloir ça que pour une raison. Mais c'était impossible. Moi j'étais une Vampire et mon coeur était mort. Lui était un Falariel et son coeur avait été brisé. Je le sais. La tristesse que j'ai pu lire dans ses yeux à de nombreuses reprises le prouve. Je venais de voir à l'instant, son regard rempli de culpabilité. Non. Tu n'as rien fait, tu ne devrais pas t'en vouloir. Tu devrais même être honoré par ce que tu as réveillé en moi. Tu lui as redonné une vie. J'accepte cette vie, je m'y accroche de tout mon poids. Je ne pourrais plus vivre sans cette nouvelle vie. Sans cette deuxième chance. Je relevais la tête. Une lueur d'espoir dans mes yeux. Je me laissai alors aller contre toi. Je passai une main dans ton cou touchant tes cheveux du bouts des doigts. Un frisson me parcouru quand je posais mes yeux dans les tiens. Avais-je vraiment le droit de faire ça ? Comment allais-tu réagir ? Je te retiens pour peut-être te faire fuir. Mais si j'ai compris tes paroles, ça ne devrait pas te faire fuir toi. Peut-être moi. Je ne sais pas. Pourquoi ne pas essayer ? Je me rappelais alors tes paroles. « C'est toi qui m'a ouvert Naïa. Tu as ouvert mon cœur. ». « Je ne suis plus le même quand tu es là... ». Je n'avais réussi qu'à lui dire qu'il ne devrait pas en ne savant rien de ce que je venais d'apprendre. Ses paroles étaient plus clairs. Mais la question était toujours la même. Avais-je le droit de faire ça sans craindre sa réaction ?

    J'étais contre lui. Je l'avais laissé glisser ses mains sur mes reins. Sans un mot. Ça ne me gênait pas. Je sentis même un frisson de plaisir me parcourir. Mes paroles prenaient enfin un sens. Un nouveau sens. « Tu ne devrais pas... ». J'avais l'impression que cette phrase m'était destiné. Je sais que je ne devrais pas. Mais je ne peux pas m'en empêcher. Je comprend mieux maintenant. Plus rien n'est confus dans mon esprit. Tout était parfaitement clair. Je n'avais toujours pas de réponse à cette question. Avais-je le droit... Je dirais que oui. Mais comment en être sûr. En agissant. Tout de suite, maintenant. Avant qu'il ne me repousse. J'étais toujours contre lui, une main dans son cou. Lui ayant posé ses mains sur mes reins. Je replongea mes yeux gris dans le bleu nuit des siens. Un nouveau frisson. Oui, je devais le faire. Maintenant. Sinon je ne pourrais jamais le faire. Je ne pourrais jamais répondre à cette question. Je voulais essayer. Ce qui m'empêchait de le faire c'était ce lien entre lui et moi. Pourtant ses phrases à lui ne laissaient aucun doute. Je pouvais, le lien ne sera jamais cassé. Je me mordis la lèvre et abandonna toute réflexion. C'était maintenant ou jamais. J'effleurais du bout des doigts sa joue de mon autre main. Plongeant mes yeux gris dans les siens, je n'hésitais plus. Ma main dans son cou glissa plus profondément dans ses cheveux tandis que mon autre main s'arrêta sur son visage. L'index et le pouce contre sa peau, les autres doigts derrière son oreille. J'approchai mon visage du sien et déposai sur ses lèvres un unique baiser. Un long frisson de plaisir parcouru tout mon dos. Avais-je le droit. ? Seul lui pouvait me le dire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sad-life.forums-actifs.com
Ashky Mäneyk
Pour Toujours et A Jamais...
avatar

Messages : 477
Date d'inscription : 23/08/2009
Age : 23
Expérience : 109

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
8/100  (8/100)

MessageSujet: Re: Combat [libre]   Dim 13 Sep - 19:17

Sa main dans mes cheveux. Ses doigts glacés frôlant ma joue
délicatement. J'aurais pu en demander plus, demander ça pour toujours.
Un frisson de plaisir parcouru mon corps entier à plusieurs reprises.
Mes mains légèrement tremblantes étaient posées sur ses reins. Elle
devait sentir mon cœur battre à grande vitesse mais je ne pouvais
sentir le siens... Comme j'aurais aimé qu'elle ne doive pas retourner
se battre dans un moment... Comme j'aurais aimé que ce moment dure une
éternité...


Je lisais dans ses yeux gris qu'elle s'interrogeait à elle même.
Pas vraiment des questions concrètes mais elle hésitait. Pourquoi ?
Aucune idée. Je ne voulais pas la forcer à faire une chose qu'elle ne
souhaitait pas faire. Mais c'est elle seule qui prit sa décision
finale...


Elle remonta sa main qui caressait jusque-là ma nuque et plongea
ses doigts dans mes cheveux. De son autre main, elle frôla ma joue et
passa ses doigts derrière mon oreille. Je la vis se mordre les lèvres
et une lueur d'inquiétude étincela un court instant dans mes yeux. Un
court instant... Jusqu'à ce qu'elle approche son visage presque
angélique du miens et pose ses lèvres sur les miennes. Ce fut bref mais
ce baiser relevait presque du merveilleux. Elle plongea à nouveau son
regard gris dans le miens. Est-ce que je devais me considérer coupable
de quelque chose à partir de maintenant ? Non, plus jamais. A présent
je savais. Je ne pu murmurer qu'une seule chose :



« Naïa... »


Même ses trois mots que je n'avais prononcé qu'une seule et
unique fois dans ma vie ne parvinrent pas à s'échapper de ma gorge en
feu. Peut-être était-ce trop tôt après tout. Ces trois mots-là
viendraient au moment propice. Je ne devais pas m'attendre à ce qu'ils
sortent tout de suite car mes cordes vocales, durant toutes ces années
passées dans la solitude et la tristesse, avaient été comme coupées.
Mon mutisme psychologique avait été guéri, grâce à elle...


Une larme roula sur ma joue. Je ne fis rien pour l'en empêcher
car je savais que cela ne servirait à rien. Je détachai une de mes
mains des reins de Naïa et la posai sur sa joue, caressant tendrement
son visage de mes doigts moites. Je n'avais qu'une envie : ressentir
encore une fois le contact de ses lèvres sur les miennes. Alors je
suivi mes pulsions. Cela me fit un effet étrange mais peu importe, je
devais le faire. Ne serait-ce que pour lui prouver qu'elle avait eu
raison d'arrêter de réfléchir et pour lui faire comprendre ce que je ne
pouvais pas lui dire par des mots. J'approchai alors lentement mon
visage du siens et posai simplement mes lèvres sur les siennes. Cinq
secondes ? Dix ? Plus ? Peu importe. Même si Naïa avait un contact
froid c'était le seul contact que je pouvais apprécier depuis bien
longtemps. Je t'aime...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïa Mina

avatar

Messages : 233
Date d'inscription : 02/08/2009
Age : 23
Localisation : L'asile près de chez mes parents
Expérience : 66

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: Combat [libre]   Lun 14 Sep - 19:50

    Trois mots que je n'avais prononcé qu'une fois, je m'en souvenais très bien maintenant. Devant cet homme. Celui à qui Ashky ressemblait légèrement. Pourtant quelque chose les différenciait et c'est ça qui m'attirait vers le Falariel. Je poussai alors le visage d'un amour ancien pour ouvrir les yeux face au présent. J'avais devant moi un homme jeune et beau, qui venait de m'offrir son coeur. Et je ne l'avais pas rejeté, j'avais... hésité. Puis j'avais arrêté de réfléchir pour rien et j'ai découvert la vérité. Une vérité vraie. Ce Falariel changeait le cour de ma vie. Il donnait des couleurs là où il n'y en avait plus. Sur son passage les nuages s'envolaient. Je comprenais enfin la plupart de mes questions. J'allais rapprendre à vivre. Je le laissa m'embrasser. Prévoyant ce geste et l'appréciant. Nous restions là, sous le regard des passant, à nous embrasser pendant plusieurs secondes ? Minutes ? Je ne savais pas. Mais c'était agréable, nouveau. C'était... différent. Quand nos visages s'éloignèrent, je plongeais mes yeux dans les siens. Je sentais son coeur battre, une vitesse folle. Un sourire étira mes lèvres. J'étais redevenue heureuse. Comme avant. Je sursautai. Je venais de sentir un faible battement. Faible et lent. Plusieurs secondes après un autre. Mon regard tomba sur ma robe avec étonnement.. Un autre battement. A chaque battement je sursautai. Je comprenais. Je souriais de plus belle et me serra contre lui. Les battements se firent plus fort et moins espacés, pour reprendre un rythme normal. J'étais en extase. Une larme de joie roula sur ma joue. Je ne l'essuyais pas. Je préférai la contempler. Cristalline, transparente et douce. La Douleur du Passé n'était plus en elle. Je resserrai mon étreinte sur Ashky sans pour autant le broyer. Le jeune Falariel lui avait redonné une vie et il l'avait accepté.

    "Ashky, je..."

    Je ne finis pas ma phrase. Je frottai doucement mon nez contre son oreille. Dévoilant plusieurs frissons différents qui traversèrent mon dos en courant. Un geste purement... Je dirais plutôt un geste rempli de tendresse. Quelque chose que je n'avais jamais fait avant., quelque chose que quelqu'un m'avait déjà fait. J'en étais sûre. Je me rappelais maintenant. Je préférais oublier. Me décollant d'Ashky, je plantais mes yeux dans les siens. Une flamme nouvelle illuminait les miens. Je ne voulais pas le glacer. Il valait mieux que je me sépare légèrement de lui, légèrement. J'avais besoin de sa présence. De son contact. De ses yeux et de son sourire. Bref j'avais besoin du Falariel devant moi. Je l'aimais. C'était une certitude. Quelque chose qui m'avait redonné mon coeur, des frissons, des couleurs, des sourires et des larmes de joie. Tant de chose. Il m'avait aidé à franchir l'impasse devant ma vie, à soigner ma blessure. Ramener à la vie un coeur mort. Sans lui, je serais encore dans l'arène à vouloir me battre jusqu'à ma mort. Mais il était là et je n'avais plus envie de faire ça. Mes yeux tombèrent sur son cou et un frisson me parcouru. Comme si je voyais l'avenir. Que je préméditais une demande qui réveillerais en moi la colère. Je reposai mon regard dans le siens pour ne plus y penser. Les nombreuses conversations que j'entendais évitait de parler de nous où alors indirectement. Les gens savaient très bien les capacités d'un vampire. Une phrase murmurée étira mes lèvres. « Chut pas si fort, elle va t'entendre.» Oui, aucune doute. Je l'aimais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sad-life.forums-actifs.com
Ashky Mäneyk
Pour Toujours et A Jamais...
avatar

Messages : 477
Date d'inscription : 23/08/2009
Age : 23
Expérience : 109

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
8/100  (8/100)

MessageSujet: Re: Combat [libre]   Mar 15 Sep - 19:42

Elle sourit. Ce sourire là voulait dire pleins de choses. Elle
était heureuse en priorité et c'était... grâce à moi ? Peut-être...
Peut-être pas mais toujours était-il qu'elle souriait, dévoilant ses
deux crocs luisants. Pour le moment, pour moi, il n'y avait que nous
deux. Personne autour de nous pour nous déranger, personne aux
alentours. Comme si nous étions dans une plaine silencieuse.


Un sursaut de sa part me fit tomber de mon nuage. Avait-elle eu
peur de quelque chose ? Ou avait-elle changé d'avis ? Je me mordis les
lèvres en essayant de ne pas y penser. Mais elle sursauta à nouveau. Un
grand sourire illumina son visage pâle qui avait repris un peu de
couleurs et elle me serra dans ses bras. C'est alors que je le sentis.
Son cœur battait... Oui, c'était bien son cœur à elle que je sentait
battre contre mon torse - bien que masqué par les battements de mon
propre cœur. Elle sourit et resserra son étreinte autour de moi. Juste
avant, j'avais vu une larme rouler sur sa joue. Un simple reflet mais
qui m'avait redonné encore plus de cœur au ventre.



« Ashky, je... »


Elle ne fini pas sa phrase mais j'avais compris. Mais que
pouvais-je répondre ? Elle ne me laissa pas le temps de réfléchir :
elle frotta tendrement son nez contre mon oreille. C'était agréable.
Étrange mais agréable. Je devais quand même lui répondre même si ce
n'était pas une question. Et c'est ce que je fis :



« Moi aussi Naïa... »


Oui, car maintenant c'était certain, je l'aimais et je l'espérais de tout mon cœur à jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïa Mina

avatar

Messages : 233
Date d'inscription : 02/08/2009
Age : 23
Localisation : L'asile près de chez mes parents
Expérience : 66

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: Combat [libre]   Sam 19 Sep - 12:00

    J'étais contre un ange. Oui, un ange. A mes yeux c'était sa vraie nature. La beauté de ses dix sept ans me laissais sans voix. Certains n'avait pas eu cette chance. Moi je ne m'aimais pas au début, puis ma transformation a changé mon physique et j'ai adoré. Surtout mes cheveux. Ils n'ont besoin d'aucun soins. J'adore le rouge sang qu'ils ont et leur longueur. Puis ma peau est devenue plus pâle, se mariant avec des yeux beaucoup plus clair qu'avant. La douceur de ma peau et de mes cheveux m'avait étonné. Leur légèreté aussi. Puis cette robe blanche. Bref. J'ai changé. Et encore une fois maintenant. Car mon coeur que je croyais à jamais éteint, venais de se rallumer. Je croyais qu'il allait me faire mal, mais sa douceur me fis frissonner. Je n'avais plus l'habitude mais le fait qu'il soit si doux et me fasse aucun mal m'avait encore plus étonné. L'age n'avait plus d'importance. Les autres non plus. Il ne comptait plus que nous deux. Mon regard plongé dans le sien. Reprend toi Naïa. Tu ne dois pas changer, tu n'as pas changé. Tu es toujours la même, même en découvrant que devant toi tu as un jeune Falariel qui a prit ton coeur. Ton caractère n'as pas changé Naïa. Tu es franche, tu dis ce que tu penses. Vas-y, c'est le bon moment...

    "Je t'aime..."

    Je lui murmurais trois mots Trois mots si important. Trois mots qui avaient décidé de sortir. J'avais tout simplement accepté parce que c'est ce que je pense. Ce que je ressens dans tout mon corps. Je suis une fille compliquée mais je reste la même. J'ai toujours dit ce que je pensais. J'ai toujours pensée ce que je disais. Et rien ne changera. Encore moins maintenant. Maintenant que je peux tout dire librement, plus qu'avant. Maintenant que je me comprend. Depuis notre première rencontre, tout c'est mélangé. Je ne savais plus ce qui se passait en moi. Et j'ai enfin compris pourquoi. J'en suis heureuse. Un sourire étira mes lèvres. Je me serrais contre Ashky, comme recherchant la chaleur de son corps. Mais je trouvais de la tendresse et mon vrai but était celui-là. Ce que je n'ai jamais eu. J'effleurai ensuite ses lèvres des miennes avant d'y déposer un baiser. Passant mes mains dans son dos, je me rapprochai de lui. Je posai ensuite ma tête sur son torse et fermai les yeux. J'étais heureuse, ici, avec lui. Plus rien ne comptait à part sa vie et son amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sad-life.forums-actifs.com
Ashky Mäneyk
Pour Toujours et A Jamais...
avatar

Messages : 477
Date d'inscription : 23/08/2009
Age : 23
Expérience : 109

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
8/100  (8/100)

MessageSujet: Re: Combat [libre]   Sam 26 Sep - 11:20

Le Monde se figea. Autour de nous plus rien n'existait. Le Temps s'était arrêté. Comme un cocon protecteur il n'enveloppait que nous deux. Rouge Sang de ses cheveux et Blanc Diamant de sa longue robe. Naïa me rendait heureux. A présent plus rien ne comptait plus à mes yeux que sa vie. Plus rien ne comptait sauf elle. Plus rien ne compterait maintenant. Plus rien sauf son contact et sa présence. La chaleur que j'avais perdu dans le Passé se raviva en moi. Comme un aura magique, le Temps nous enveloppait chaudement, nous serrant l'un contre l'autre. Seul l'instant Présent comptait. Seul Naïa comptait.

« Je t'aime... »


Ces trois mots qu'elle venait de prononcer. Ils étaient tellement beaux... que dis-je, tellement magnifiques que je doutais un instant qu'ils me soient destinés. Mais son regard envoutant, ses yeux gris plongés dans les miens, chargés d'un plaisir sans fin... Un sourire involontaire qui ne me gêna pas le moins du monde étira mes lèvres. Depuis qu'elle était là je souriais. Depuis la première fois la Douleur du Passé s'était apaisée en moi pour disparaitre au fin fond de mon corps. Je la sentis s'approcher et se serrer contre moi, effleurer mes lèvres avant d'y déposer un baiser. Je n'en demandai pas plus car c'était suffisant. Je n'en voulais pas plus car je savais que j'en aurais encore. Ses mains glissèrent dans mon dos et je la serrai contre moi. Je la vis fermer les yeux et poser sa tête contre mon torse qui se soulevait régulièrement à chaque inspiration. Son cœur battait. Je le sentais malgré les habits et la peau épaisse. Je posai mes mains sur ses reins, tendrement et déposai un baiser sur le haut de son crâne. Une de mes mains se détacha pour aller se poser sur sa joue. Mes doigts s'activèrent lentement pour caresser amoureusement sa peau moins froide à présent. Plus rien ne nous séparerait. Plus rien sauf la Mort...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïa Mina

avatar

Messages : 233
Date d'inscription : 02/08/2009
Age : 23
Localisation : L'asile près de chez mes parents
Expérience : 66

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: Combat [libre]   Dim 27 Sep - 19:02

    La Mort ? Non. Elle ne me séparera pas de toi ! Je ris au nez de la Mort. Je la nargue parce qu'elle ne peux rien contre moi. Si elle s'en prend à toi, je me tue. C'est aussi simple. Depuis cent quatre vingt quinze ans mon coeur à cessé de battre. Je l'ai imploré de le faire revivre et elle n'a rien fait. Maintenant qu'il bat, je veux en profiter. Rester avec celui que j'aime le plus de temps possible. Si je meurs ne me suis pas. Tu ne mérites pas ça. Pas pour moi. Mais ce qui est sûr, c'est que si tu meurs, je meurs. Car je ne pourrais plus vivre. Non. Pas sans toi. C'est impossible. Qu'est la nuit sans la lune ? Le jour sans le soleil ? Un corps sans vie ? Mon coeur sans le tien ? Lui n'est rien. Rien du tout. Tu es jeune et alors ? Ce n'est pas ton physique le plus important. Mais ton toi intérieur. Celui qui a fait rebattre mon coeur. Ce n'est pas parce que tu es beau que je t'aime. C'est parce que tu es toi. Et ça, peu le sont. Toi tu l'es. Et c'est ça que j'aime. Tout en toi m'attire. Même si tu avais été défiguré, je t'aimerais quand même. C'est simple. Et compliqué. Certains ne comprennent pas. Peu comprenne. Si toi tu comprend, c'est l'important. Si toi tu m'aimes, c'est le plus important. Mais saches que si tu me quittes pour une fille plus belle, plus jeune. J'accepte. Je ne te mérites pas. Je le sais très bien ça. Et je l'avoue. Car je n'ai pas honte. Je suis comme je suis. C'est tout.

    Je n'ai pas entendu ses trois mots de ta bouche. Je ne veux pas les entendre car ils sortiront quand se sera le moment. Je n'ai jamais vu tes ailes et je ne veux pas les voir. Car un jour je les verrais. Je les trouverais magnifique et digne de toi. Je ne connais pas ton passé. Je ne veux pas le connaitre car il est bien là où il est. Et il peut se terrer au fin fond de ton corps, jamais je ne te demanderais de me le révéler. Tout ce que je sais de toi me suffit. Un prénom, un nom, un amour. C'est même trop. Je ne méritais pas ça. Maintenant je me retrouve dans les bras d'un Falariel. Je l'aime, il m'aime. Je sentis alors son doigt caresser ma joue. C'était étrange, nouveau, mais agréable. Si agréable. Je pris ensuite sa main et passais avec douceur mes doigts entre les siens. Je me décalais légèrement de son corps et jetais des coup d'oeil autour de nous. Je souris à Ashky, posant mes yeux dans les siens. Et si nous allions nous assoir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sad-life.forums-actifs.com
Ashky Mäneyk
Pour Toujours et A Jamais...
avatar

Messages : 477
Date d'inscription : 23/08/2009
Age : 23
Expérience : 109

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
8/100  (8/100)

MessageSujet: Re: Combat [libre]   Lun 28 Sep - 14:34

Si tu penses à ce que je penses que tu penses Naïa, alors tu as tors. Oui. Car c'est moi qui ne te mérites pas. Je t'ai arrachée à ton passé comme on arrache une feuille à un arbre. Pire encore ! J'ai effacé de ta mémoire l'image de celui que tu aimais depuis toujours, celui pour qui tu es devenue ce que tu es aujourd'hui. Je t'ai transformée, j'ai réanimé ton cœur qui devait être mort depuis des années et le rester pour toujours. J'ai tout changé et tu penses que tu ne me mérites pas ? A vrai dire oui tu ne me mérites pas, tu mérites mieux. Je te jure que rien ne nous séparera, même pas la mort. Si ton cœur bat à nouveau c'est que tu peux mourir alors je te protégerais, même si ma vie doit en pâtir... ou si elle doit se terminer à jamais. Je préfère mourir à ta place plutôt que tu meures à la mienne. Naïa. Si c'est toi que j'aime ce n'est pas une autre. Si c'est toi que j'aime il n'y aura que toi. Pour toujours. A jamais.

Ses doigts qui glissent entre les miens, sa main devenue moins froide, plus aussi glaciale, me réchauffe le cœur. Elle se décolle de mon torse qui se soulève régulièrement à chaque inspiration. Elle regarde au dehors. Des gens passent sans se presser, sûrement peu convaincus du combat auquel ils viennent d'assister. Je lis dans ses yeux qu'elle souhaite partir. J'acquiesce en silence. Mais je sais qu'elle veut que je l'emmène, moi. Tout du moins je le sens. Je le vois dans ses yeux aussi. Car j'ai appris à y lire comme dans un livre ouvert. Alors je me mets en route, un pas après l'autre, un pieds devant l'autre. Chaque foulée me rapproche du bruit et de la foule qui attend sûrement Naïa dehors. Chaque foulée m'éloigne de l'intimité. Mais cette intimité-là je la retrouverai, bientôt. Alors nous passons comme dans un champ de force, attiré par un aimant invisible au dehors de l'anfractuosité où nous nous étions glissés. La main de Naïa est toujours glissée dans la mienne. Ou est-ce le contraire ? Peu importe, je sens sa peau contre la mienne et c'est l'essentiel. Son contact est des plus agréables et je ne le refuserais pour rien au monde. Sauf peut-être si elle me le demandait. Nous traversons l'allée qui mène des gradins à la ruelle qui déverse des flots de visiteurs dans les Mille Lames. Alors je me retourne face à Elle et l'interroge du regard. Mais je sais qu'elle ne comprendra pas vraiment, je sais que je suis parfois incompréhensible, même pour moi. Alors j'allie la parole au regard :

« Tu veux rester ici ou bien sortir ? On peut aller s'asseoir dans les gradins pour regarder les combats qui se déroulent dans l'arène. On peut aussi sortir si tu as peur des paparazzis qui veulent te poser des questions. »


Parce que depuis que tu es là je parle à nouveau. Parce que depuis que je t'ai touchée pour la première fois je sais à nouveau sourire. Parce que sans toi je ne serais plus rien, je ne serais plus là. Naïa. Je t'aimais, je t'aime et je t'aimerai. Pour toujours et bien plus. Ma main dans la tienne ou ta main dans la mienne, jamais l'un sans l'autre, jamais sans toi. Parce que si maintenant je t'embrase, si maintenant je fais ce que je veux faire depuis un bon moment maintenant, alors tout ceux qui nous regardent déjà comme si nous enfreignons une loi quelconque, tous ceux-là nous encercleraient pour regarder. Tous ceux-là voudraient être aux premières loges pour voir le baiser échangé entre une belle Vampire aux cheveux rouges dont le cœur bat à nouveau et un Falariel banal âgé de 17 ans et déjà presque complètement usé par les tracas de sa vie. Alors je ne fais que poser ma main libre sur ton épaule. Alors je ne fais que te regarder dans les yeux et te sourire. Alors je ne fais que t'embrasser du regard même si j'aimerais te prendre dans mes bras et t'embrasser amoureusement, même si je voudrais que tout le monde qui s'agglutine autour de nous comme des mouches sur un papier imbibé de gélatine s'en aille. Mais comme il compte bien rester là je ne fais rien, rien tant que tu ne m'en donnes pas l'autorisation, rien tant que je ne sens pas que je peux. Parce que je t'aime et c'est pour la vie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïa Mina

avatar

Messages : 233
Date d'inscription : 02/08/2009
Age : 23
Localisation : L'asile près de chez mes parents
Expérience : 66

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: Combat [libre]   Lun 28 Sep - 19:25

    Je souris. Tu as compris mon envie. Je veux m'assoir à côté de toi. Moi je ne sens pas cette fatigue d'être debout mais toi si. Vraiment ? Crois-tu que son visage est oublié ? Non. Mais je ne le vois que rarement et si je le vois, pour moi ce n'est plus qu'un ami. Car tu as pris sa place et c'est bien mieux comme ça. Maintenant je pense à toi. Je n'arriverais plus à enlever ton doux visage de ma tête. Banale Falariel ? Vraiment ? Tu es sûr là ? Tu veux qu'on en parle pour voir ? Tu es loin d'être banale Ashky. Ouvre les yeux un peu de temps en temps. Rends toi compte de la vérité. Je suis peut-être belle ou autre, mais personne ne sait ce que je peux éprouver face à toi. Personne sait ce qui se passe à l'intérieur de moi. Et ce n'est pas aujourd'hui que je vais leur expliquer. Aucun mot n'est assez fort. Même le mot magnifique est trop faible à mon gout. tu as peut-être dix sept ans mais ça change quoi à ce que tu es ? Il ne faut pas juger les autres que par leur physique. Ce que je connais de toi me suffit à t'aimer fort. Très fort. Non je n'ai pas peur des paparazzis. Mais ils sont plutôt énervant. Même si je préfère aller voir les combats. Voyons voir. C'est bon, ils sont déjà entrain de m'énerver. Je vais vraiment commencer à piquer une crise si ça continue. Qu'avons nous de plus que les autres couples ? J'en ai marre bon sang. Surtout ne me lâches pas Ashky. Sinon je risquerais de faire des bêtises.

    Je les regardai d'un bref coup d'oeil sur les côtés et d'un mouvement rapide, fis glisser ma capuche sur ma tête. Je ne montrais plus rien de mon visage. Ils ne devaient pas voir la colère sur celui ci. Lui ne méritait pas ça non plus. Je posai mon front contre son torse et essayai de me calmer. Alors je sentis un vampire non loin. Dans la foule autour de nous. Il est seul, il nous regarde. Je le sens détailler avec précision Ashky. Un enfin qui comprend que ce n'est pas moi qu'il faut regarder. Qu'il faut interroger. Mais il faut le laisser tranquille. Aujourd'hui n'est pas le moment. Demain non plus. Jamais. Si vous ne comprenez pas, comment vous le dire. Je tournai légèrement la tête et l'aperçu. Il était là, assis sur le rebord du mur. Un sourire étirait ses lèvres et découvrait ses crocs. Apparemment il était content de mon choix. Mais qu'est-ce que ça pouvait lui faire !! Ou alors je me trompe. Je voulu lire dans ses yeux la réponse mais il comprit et regarda autre part. Je retins un grognement. Il n'était pas si loin et m'entendrais. Seulement lui.

    "Aide-moi..."


    Un murmure. Un simple murmure. Ashky l'avait peut-être entendu mais les autres non. Le vampire tourna la tête vers moi et vit dans mes yeux la flamme de détresse. Il se leva et se fraya un chemin dans la foule. Il m'offrit un clin d'oeil discret et leva les bras au dessus de sa tête. Il commença à faire des signes en criant à tout le monde de dégager. Un grand nombre parti et il du faire peur aux autres pour que tout le monde partent. Avant qu'il n'eut finis de les effrayer tous. Je lui fis un sourire reconnaissant et retirai ma capuche. Je souris à Ashky. Sourire différent de celui que je venais de faire. Celui que je lui destinais. Toujours ma main dans la sienne, je l'emmenai vers les gradins. Nous passions devant le public sans qu'il ne nous regarde une seule fois. Concentré sur un combat. J'emmenai Ashky tout en haut, dans un coin sombre. Là où personne n'irait nous chercher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sad-life.forums-actifs.com
Ashky Mäneyk
Pour Toujours et A Jamais...
avatar

Messages : 477
Date d'inscription : 23/08/2009
Age : 23
Expérience : 109

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
8/100  (8/100)

MessageSujet: Re: Combat [libre]   Mer 30 Sep - 15:11

Est-ce que c'est à moi qu'elle a sourit ? Oui bien sûr, suis-je bête... un sourire comme ça ne peut être destiné qu'à quelqu'un que l'on aime. Et à moins que Naïa m'utilise pour autre chose que parce qu'elle m'aime, alors ce sourire m'est destiné. Et il signifie plusieurs choses à la fois. Oui. Parce que je sens que tu es crispée. Parce des foules de personnes plus curieuses les unes que les autres s'approchent de nous avec des yeux fous. Mes mains se serre sur les tienne. Ne t'inquiète pas Naïa, je serais toujours là pour te protéger et même si il doit m'en coûter ma vie. Non je ne te lâcherai pas Naïa, je serai toujours avec toi. Pour la vie entière qu'il me reste. Ma courte vie de Falariel... Pourquoi les gens sont-ils tous pareil ? Pourquoi veulent-ils tous tout savoir ? Une Vampire et un Falariel, ça ne dois pourtant pas être rare... Enfin, à vrai dire je n'en sais rien puisqu'il y avait très longtemps que je n'étais pas sorti de ma maison en ruine. Ma première sortie depuis plus de 2 ans c'était notre première rencontre Naïa et je n'oublierai jamais ça. Je ne crois pas vraiment au hasard et je pense que notre Destin commun en avait décidé ainsi, nous devions nous rencontrer. Nous rencontrer et nous aimer.

Sa capuche glisse sur sa tête, si bien que même moi qui suis en face d'elle, je ne vois plus son visage. Malgré mes maigres dix sept ans, je suis plus grand qu'elle. Pas de beaucoup mais d'une dizaine de centimètres. Elle semble anxieuse, peut-être à cause de la foule qui s'approche mais je suis presque sûr qu'il n'y a pas que ça. D'ailleurs j'en ai la preuve : elle se retourne et regarde en direction d'un autre Vampire qui est assis plus loin sur un muret. Alors je l'entends murmurer quelque chose que je ne comprends pas et le Vampire descend de son perchoir pour se glisser dans la foule en jouant des coudes. Et là... il se passe quelque chose d'étrange mais qui me soulage d'un poids dont je ne connais pas l'origine... ou plutôt si mais cette origine reste confuse. Et je vois ce Vampire crier très fort et faire fuir la foule qui se disperse à présent dans toutes les directions. Les quelques téméraires qui restent sont apeuré par le regard et les crocs aiguisés du Vampire qui fait un sourire amical à Naïa avant de s'éclipser lui aussi. Naïa relève la tête et sa capuche glisse à nouveau pour découvrir son visage rayonnant et son sourire heureux. Je ne peux m'empêcher de sourire à mon tour, juste avant qu'elle ne me prenne tendrement par la main et ne m'entraîne dans les gradins. Bien heureusement personne ne nous remarque et nous allons nous asseoir dans un petit recoin sombre d'où on peut voir parfaitement l'arène. Au dessus de nous il n'y a personne car nous sommes au premier rang et en dessous de nous il n'y a personne non plus car les assises de bois son pourries et risque de se briser. Alors, sans lâcher sa, je passe une bras autour de ses épaules et, un sourire aux lèvres je regarde le combat qui se déroule dans l'arène. Pourquoi est-ce que j'ai la nette impression que Naïa a été éliminée par ma faute ? Peut-être parce que c'est le cas... peut-être aussi parce qu'elle l'a voulu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïa Mina

avatar

Messages : 233
Date d'inscription : 02/08/2009
Age : 23
Localisation : L'asile près de chez mes parents
Expérience : 66

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: Combat [libre]   Dim 18 Oct - 12:15

    Je crois que le combat qui se déroule dans l'arène est le dernier que j'aurai du faire. Je ne sais plus. Je crois que cette femme aurait du se battre contre moi. Ou cet homme. Peut-être les deux. Ce qui fait que le combat les a réuni. Mais il me semble que cette femme ne devrait pas être là. Quelque chose me crie de la protéger. Qu'il ne doit pas lui faire de mal. Mais pourquoi ? Je ne sais pas. Je crois que l'on appelle ça l'instinct. Mais je ne suis pas sûre que ça soit ça. Pourquoi pas autre chose pour une fois. Mes sens affutés de Vampire ? C'est une idée. Mais pas assez convaincante. Je ne sais pas. Ce combat est différent. Je crois que la femme n'est pas au courant. L'homme ne semble pas l'être. Suis-je donc la seule à m'inquiéter pour elle ? Oui ? Est-ce possible ça ? Je crois que je délire. Je deviens folle. C'est possible. Mais bizarre. C'est alors que je la vis. Penché devant l'arène. Elle observait la femme avec une lueur d'inquiétude dans le regard. Enfin. J'observai mieux cette fille. Elle ressemblait drôlement à une humaine mais son physique prouvait le contraire. Chimère. Je laissai tomber ce combat. Je ne voulais pas m'inquiéter pour rien. Je reportais mon attention sur Ashky. Beau jeune homme tout juste entré dans la maturité. Attirant Falariel au regard océan. Je passai un doigt sur sa joue pour arrêter de penser à n'importe quoi. Je lui souris et serrant sa main un peu plus, me rapprochait de lui. J'aimais son contact, je me sentais en sécurité dans ses bras. Je me voyais dans un autre monde. Un monde où il n'y aurait que nous deux. Juste toi et moi. Seulement nous deux, pour toujours. Jusqu'à la mort de mon amour immortel.

    Je me redressais légèrement. Le Temps était passé sans que je le voie. Le combat était fini. La jeune Chimère avait disparu et l'arène était vide. Je portai mon attention sur les gradins qui se vidaient et se remplissaient. C'est là que je le vis entrer dans l'arène. Seul. Celui qui plusieurs minutes avant nous avait aidé. Il balaya la salle du regard. Il était seul. D'un mouvement rapide et précis, il sortit un sabre de son fourreau qu'il avait entre les épaules, dans son dos et l'envoya dans le public. Je fus assez étonnée par la cible mais je savais ce que lui voulait. Son sabre traversa les gradins en direction d'Ashky. Avant qu'il ne l'ai atteint en tournoyant, je l'intercepta. Un sourire sur les lèvres. Je mettais levé d'un bond, lâchant Ashky. Rapidité et souplesse. Au moment où le sabre arrivait sur moi, c'est sa poignet qui arrivait en premier. Je le pris sans mal. Détaillant le sabre, je passai un doigt sur la lame avant de le rejeter dans l'arène. Il se planta dans le sable, entre les jambes du Vampire. Je me rassis en souriant. Si Ashky voulait partir maintenant, je ne voyais plus le problème. Le monde devenait... énervant. Même si le vampire ne me voulait rien. Maintenant, les gens savaient où nous étions. Même si leur regard se tournait maintenant vers le colosse qui venait d'entrer. Ils n'hésiteraient pas à nous regarder. Après c'est comme tu veux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sad-life.forums-actifs.com
Ashky Mäneyk
Pour Toujours et A Jamais...
avatar

Messages : 477
Date d'inscription : 23/08/2009
Age : 23
Expérience : 109

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
8/100  (8/100)

MessageSujet: Re: Combat [libre]   Dim 18 Oct - 15:36

Inquiète. Je te sens inquiète. Tes muscles sont crispés. Je le sens. Tes bras contre moi son si près que je sens que tu es nerveuse. Ton regard gris qui m'a envouté, ton regard chargé de la Douleur du Passé. Ce regard-là est fixé sur cette femme qui combat. Un pressentiment ? Ton instinct de Vampire reprendrait-il le dessus ? Vas-tu me quitter pour aller la sauver puisque tu penses qu'elle est en danger ? Je ne t'en voudrais pas. Ne t'inquiète pas. J'étouffe un gémissement. Tes ongles noirs si fins et gracieux se plantent dans ma main. Cette femme est-elle vraiment en danger ou est-ce l'atmosphère oppressante des Mille Lames qui te fais tourner la tête ? Ton regard change de direction. Je ne suis plus le combat, je suis ton regard. Je resserre mes bras autour de ta taille, comme si tu allais tomber dans le vide. Debout, appuyée sur la barricade qui sépare les gradins de l'arène, une jeune femme regarde le combat. Elle parait inquiète, tout comme toi ma Naïa. Pourquoi ? Aucune idée. Mon instinct n'est pas assez développé... ou peut-être n'en ai-je pas après tout. Enfin tes muscles se relâchent. Tu reportes ton attention sur moi. Non pas que j'étais jaloux de ces deux femmes auxquelles tu portais tant d'attention, non. Mais lorsque tu es inquiète, nerveuse ou en colère, je veux tout faire pour estomper tes sentiments. Ton doigts sur ma joue m'arrache un sourire et un frisson. Ta poitrine contre la mienne me procure un sentiment de bien-être que jamais je n'ai ressenti jusque là. Pourtant Dieu sait si j'étais bien et heureux avec Hélène. Mais elle a pratiquement disparu de ma mémoire. Son visage n'est plus, le tiens l'a remplacé. Le combat se termine, un autre concurrent entre et se plante au milieu, campé sur ses deux pieds dans le sable tourmenté. Dans sa ceinture, un sabre. Je plisse les yeux. Il me semble l'avoir déjà vu mais de loin je ne vois pas bien. Soudain il attrape son sabre furtivement et le lance dans les gradins. Je mets un moment pour m'apercevoir qu'il se dirige droit sur moi. Je mets un moment pour m'apercevoir que Naïa n'est plus dans mes bras et qu'elle a, sans réfléchir, intercepté et renvoyé le sabre meurtrier. Maintenant je reconnais son visage. Ce Vampire et le même que celui qui nous a aidé à échapper à la foule devant l'entrée. Naïa semble sourire. Moi je frissonne. Ai-je raison d'avoir peur ? Peut-être. Je presse sa main comme pour me certifier qu'elle est bien là. Un colosse entre dans l'arène. Le reste du public a les yeux rivés sur le mastodonte qui fait trembler le sol sous ses pas. Je frissonne à nouveau. La détresse est la seule expression dans mes yeux. Je regarde Naïa qui semble attendre pour voir si je veux partir ou rester. Je hoche silencieusement la tête et me lève. Je pense qu'elle a compris. Sa main est toujours glissée dans la mienne. Ou est-ce le contraire ? Je l'entraîne dans les marches qui quittent les gradins. Personne ne se retourne à notre passage. Encore heureux ! La sortie n'est pas loin. Mes jambes tremblent inlassablement. Sentiment étrange et incontrôlable. Je n'arrive presque plus à marcher, à avancer. Je tombe en avant. Heureusement un mur est là. Je m'y rattrape, ne voulant pas entraîner Naïa dans ma chute. Une main appuyée contre le mur, je ferme les yeux, essayant de reprendre mes esprits. La sueur perle à mon front comme de la sève sur le tronc d'un arbre fraîchement blessé. Est-ce la fièvre qui m'anime ou le sentiment d'être l'objet d'une tuerie incessante, le sentiment que tout le monde veut ma mort...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïa Mina

avatar

Messages : 233
Date d'inscription : 02/08/2009
Age : 23
Localisation : L'asile près de chez mes parents
Expérience : 66

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: Combat [libre]   Lun 2 Nov - 17:40

    Tu ne devrais pas penser ça Ashky. Il ne voulait pas ta mort. Il voulait se battre contre moi. Il voulait me défier. Mais je ne veux pas. Je crois que j'aurai du me battre contre lui. Mais je n'ai pas envie. Je veux rester avec toi. Pour toujours. Tu sais que je t'aime. Je te l'ai déjà dit. Même si on voulait ta mort, je serais là pour empêcher que ça arrive. Je sais qu'il ne vouait pas ta mort ce Vampire. Non. J'ai vu dans ses yeux qu'il m'invitait à le défier. Il voulait que je me batte contre lui comme s'est marqué sur les feuilles. Mais je ne veux pas. Je veux rester avec toi. Autant de temps que je le pourrais. Que je le voudrais. Une éternité. Si ce n'est pas plus.
    Je préfère qu'on parte. Ici ce n'est plus intéressant. Le Vampire fait courir le colosse et s'amuse avec. Sans plus. Je suivis Ashky de près. Serrant sa main comme pour ne pas la perdre. Je le sentais mal à l'aise. Quelque chose n'allait pas. Je pressai le pas pour être à sa hauteur. Je voulais comprendre et l'aider. Mais il ne semblait pas vouloir parler. Peut-être que lui aussi ne comprenais pas ce qui se passait. Moi je sens que tout ne va pas bien. Viens Ashky. Partons d'ici. Tu ne va pas bien. Je ne veux pas que tu te sentes mal. Je dois t'aider. Mais comment ? Je ne sais pas ce qui se passe. Ashky, dis moi.
    Je sentis ma main glisser de la sienne. Je la rattrapai alors que Ashky commençait à tomber. Il se rattrapa au mur et je m'approchai de lui. Inquiète.

    "Ashky !"

    Je resserrai mon étreinte sur sa main. Je m'approchai encore et passai devant lui. Entre le mur et son corps. Je voulais le prendre dans mes bras. L'embrasser. Lui dire que je l'aime encore et encore. Mais la sueur sur son front montrait son mal. Ses yeux sont fermés et son bras le tien solidement debout. Je me laissai aller contre son corps et le serrai contre moi. Il n'allait pas bien et je ne savais pas quoi faire d'autre. Je voulais qu'il sache que je suis là. Que je serais toujours là. J'aimerai qu'il m'explique même si je crois que ce n'est pas trop possible. Calme-toi Ashky. Je suis là pour toi. Je ne sais pas encore comment t'aider. Mais peut-être que je trouverai. Appuie-toi sur moi. Nous partons. J'ai assez de force pour supporter ton poids. Comme tout les Vampires. Allez viens.

    "Appuie-toi sur moi Ashky, nous allons sortir."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sad-life.forums-actifs.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Combat [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Combat [libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Blog] BIONICLE 3 Le combat final
» Combat épique
» Combat Sram
» Combat de boue
» [video] Techniques médiévales de combat / parade à l'épée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Chronicles ~ v8 . :: W E L D E N I A. :: 
[[. Mille Lames.
-
Sauter vers: