AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Courrir n'est rien à côté de la peur [libre]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Akemi Wesley

avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 13/01/2010
Age : 24
Localisation : Dans les étoiles
Expérience : 79

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Courrir n'est rien à côté de la peur [libre]   Dim 14 Fév - 19:29

Une nouvelle journée ensoleiller s'annonçait sur Casserhn, et j'en profita pour me promenais dans les ruelles. Pour la première fois je sortais sans mes pinceaux et tableaux. Je voulais vraiment profiter de cette journée sans boulot, une première chez moi car jamais il y a de journée sans école. Je vagabondais dans le ruelles tranquillement, en mémorisant les moindre détails des maisons pour peut-être en faire un tableau plus qu'original cette fois mais pour le moment je préfère oublier mes obligations d'artiste. J'arrivais à un croisement de ruelles que je ne connaissais pas, et j'entendis des bruit très étranges qui émanait de cet endroit. J'avançais doucement, par habitude, et les bruits étaient plus distinct. Un couteau qu'on plantait dans une chair fragile? Un artisan qui exerçait son métier avec du métal? Je ne savais point pour le moment, tout ce que je pensais c'est qu'une autre personne était aussi dehors et qu'elle était occupée. Quand je franchis la fin de la rue que je venais d'emprunter, je me figea lorsque vis une femme se faire tuer par un homme. Elle s'écoula par terre recouverte de sang à plusieurs endroit de son corps. Cette fois-ci c'est ma mère que je voyais, allongée à côté de mon père, non il faut que je me ressaisisse, mais au moment ou je me ressaisissais l'assassin me vit et je compris qu'il n'allait pas me laisser dans cette ville en raison de ce que je viens de voir. Alors je pris mes jambes à mon cou et partis par le chemin qui m'a amener à ce monstre.


Dernière édition par Akemi Wesley le Mar 16 Fév - 12:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artémis Yukomichy

avatar

Messages : 248
Date d'inscription : 10/10/2009
Age : 21
Localisation : une ile déserte dans l'atlantique
Expérience : 217

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: Courrir n'est rien à côté de la peur [libre]   Dim 14 Fév - 19:48

J'étais sortie de ma salle de torture. Le soleil m'aveugla quelque instants mais je me ressaisit bien vite. Je m'attirai, comme si je venais de me lever. Je déployais mes ailes d'ébènes et me déplaçai rapidement a travers la ville. L'odeur familière de sang me parvins et au tournant d'une ruelle je vis une femme par terre, baignée dans son sang.
Une autre était de l'autre coté de la ruelle. Le tueur ne voulais pas la laissais s'en aller. Il ne m'avais pas remarqué. Lorsque la fille pris ses jambes a son cou, l'homme déploya ses ailes et la suivis. Je fis de même. Je ne faisais aucun bruit, l'on pouvais juste me voir, ni m'entendre ni me sentir. Au bout de quelque minutes de course poursuite, je me décidai a passer devant lui, le stoppai dans sa course. J'invoquai Ami, ma marionnette fétiche, le fis dégainais son poignard et attaquais l'homme. Je ne voulais pas secourir la fille. Je voulais m'amusais. Tuer était un passe temps pour moi, au même titre que faire la sieste.

Je fis disparaitre Ami juste après son assaut. Toujours dans les ailes, je me déplaçais avec vitesse et venais d'esquiver son assaut a lui. On aurait dit qu'il avait deux mains gauches. Je passais derrière lui, lui bloqua ses mains avec une des miennes et lui arracha son poignard. Je lui ouvris volontairement le dos, assez profondément pour que l'on voit sa colonne vertébrale. Il hurla sa douleur, le sang gicla... Je le relâchai, il s'effondra sur le sol en essayant vainement de refermais sa plaie. Je jetai le poignard et me délectai du spectacle. Il se vidait lentement de son sang et criais son agonie. J'aimais sa. lorsque son cri s'estompa et qu'il arrêta de bougeais, je redescendis, fis disparaitre mes ailes et le poussa avec le pied sur le bas coté. Je ne pus m'empêcher de dire, avec dédain:

"Nul."

Il n'avais même pas tenue 5 minutes face a moi. Surtout que j'étais rouillé, a force de ne faire que torturer les prisonnier que l'on m'emmener.Pendant un temps, j'allais moi même les chercher. Plus maintenant. Il y en avait trop, avec la guerre et le reste. Je me tournais vers la fille et lui dis:

"Alors miss, même pas fichu de se débarrasser d'un homme doté de deux mains gauche ? Tu baisse déjà dans mon estime, sachant que tu étais déjà au plus bas..."

Sourire ironique. J'attends sa réponse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Thunderfist

avatar

Messages : 209
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 27
Expérience : 190

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
5/100  (5/100)

MessageSujet: Re: Courrir n'est rien à côté de la peur [libre]   Dim 14 Fév - 20:07

Je volais dans la capital. Je devais faire des courses pour Kuukï qui avait encore réussi à me convaincre...
Arrivé au détour d'une rue, j'entendis un homme hurler de douleur. Je me dirigeais vers l'origine des cris. Lorsque j'atterris, je fus surpris de voir qui était là. Une autre fille était là. Elle m'arrivait à la taille tandis que l'autre, que je ne pouvais que connaitre, faisait environ une tête de moins que moi. Je regardais le cadavre au sol avec la colonne bien visible et je me mis à rire.

"Tu a bien changée Artémis. Je ne pensais pas te revoir un jour... Comment vont les affaires? Il parait que tu serais assignée aux salles de tortures. Pas trop lassant à force?"

Elle avait beaucoup changé mais une chose restais inchangé. Cette lueur espiègle et cruelle présente dans son regard. Je regardais vers le sol afin de détailler l'autre fille. Blonde, les cheveux longs... Petite...
Je posais ma main sur sa tête. Elle était terrorisée, elle en tremblait.

"Quelle idée de passer par ces ruelles lorsque l'on est une jeune fille seule et sans défense?"

Je rigolais. Ce genre de ruelle, c'est plutôt moi qui les parcoures en quête d'une cible à tuer...

"Au fait, ne prête pas attention à ce qu'elle te dit. Même une vipère ne dirait pas autant de chose méchante qu'elle..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akemi Wesley

avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 13/01/2010
Age : 24
Localisation : Dans les étoiles
Expérience : 79

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Courrir n'est rien à côté de la peur [libre]   Dim 14 Fév - 22:21

Plusieurs choses c'étaient produites. Premièrement le corps du montre qui me suivait s'aplatit au sol parce qu'il fut assassiné par une fille et elle voulait savoir pourquoi je n'étais pas capable de m'en débarrasser moi même. Elle se posa devant moi, elle me dépassait largement, et elle me faisait surtout peur car elle venait de tuer ce montre comme on coupe de la viande mais en beaucoup plus bruyant. Deuxièmement, un homme se posa à son tour à côté de nous. Il est de la même taille que la fille qui s'était posée avant lui. Je fus très surprise d'apprendre qu'ils se connaissaient, et qu'elle s'appelait Artémis, un joli nom pour une falariel. L'homme quand à lui il n'était pas que grand mais aussi musclé. Bizarrement il imposé le respect et me donna l'impression qu'il voulait me protéger mais peut-être que je me trompais peut-être que lui aussi me voulait du mal ou même me tuer. Je ne disais parce que je ne savais pas quoi dire et je ne bougeais pas d'un centimètre parce que j'avais peur, très peur. À cet instant je sentit une sensation bizarre au niveau de mes omoplates. Comme je ne savais pas ce qui se passait je ne fit rien. Au bout de quelques minutes la sensation s'évanouit dans mon corps mais un mouvement d'air se fit entendre derrière moi. Alors je tourna la tête doucement pour voir ce que c'était et ce que je vus m'étonna énormément. Derrière moi il n'y avait personne qui me veuillent du mal mais des ailes, de grandes ailes blanches brillants comme le diamant brille à la lumière. Jamais mes ailes n'ont été aussi belle n'avais jamais vu mes ailes aussi loin que je me souvienne. Artémis et le géant me regardèrent étonnés se qui fit augmenter ma peur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artémis Yukomichy

avatar

Messages : 248
Date d'inscription : 10/10/2009
Age : 21
Localisation : une ile déserte dans l'atlantique
Expérience : 217

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: Courrir n'est rien à côté de la peur [libre]   Mer 17 Fév - 20:48

L'arrivée de Aaron me surpris. Mais je ne pus m'empêcher de sourire a ses dernières paroles.

"Tu manque toujours de délicatesse avec les jeunes filles... Normales que tu trouvent pas ton bonheur... Qui pourrais aimer un buffle sans cervelle ?"

Sourire ironique. Je continuais:

"Et sinon, les affaires sa va.. J'ai fait échoué plusieurs complots et je suis beaucoup crains, depuis Casshern jusqu'à Elvendil en passant par Myridia. Et exact, je suis maintenant maitre des tortures.. Et toi ? T'es redevenu un petit prince respecté de tous de part son rang c'est sa ?"

Alors la petite fille déploya ses ailes. Des ailes d'un blanc purs immaculés. Un blanc, celui d'un ange. Mon sourire ironique ne fis que s'agrandir.

"Dieu n'est-il pas censé protéger ses anges ? Il fait bien mal son boulot le seigneur des seigneur !"

Je déployai mes ailes, a mon tour. Des aile d'un noir d'ébène, ou tout la lumière semblait être aspiré. Le noir était tout de même brillant. Il avait changé depuis le temps. Il était plus noir que noir... Je ne quittai pas du regard la jeune fille. Elle semblait franchement apeuré par ses ailes... Elle était affligeante...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Thunderfist

avatar

Messages : 209
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 27
Expérience : 190

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
5/100  (5/100)

MessageSujet: Re: Courrir n'est rien à côté de la peur [libre]   Lun 22 Fév - 18:54

Je sentais la jeune fille complètement affolée. Ses ailes se déployèrent et je fus surpris par leur blancheur. Les petites piques d'Artémis m'auraient mises hors de moi dans le temps mais plus maintenant. Je me contentais d'un grand sourire en me redressant et en étirant mes bras.

"Hélas pour toi non, je n'aime pas me tourner les pouces dans un palais. Bravo pour ton ascension, je savais que tu irais loin."

Je reportais mon attention sur la jeune fille qui avait l'air de découvrir ses ailes. Je vis alors Artémis déployer les siennes. Elles étaient plus jolies que quand elle était plus jeune... Je décidais alors de déployer mes ailes.
C'est alors que mes ailes bleues corbeau apparurent dans mon dos, masquant le soleil. Elles touchaient les murs de chaque côtés de la ruelle tellement elles étaient grandes. Je regardais alors Artémis avec un sourire en coin.

"Dieu à beau être omniprésent et omnipotent il n'en reste pour autant qu'une personne occupée. S'il devait s'occuper de tous ses anges, il n'aurait aucun repos le pauvre..."

Petite rire ironique avant de reprendre.

"Tandis que nous, les démons, nous avons tout notre temps pour faire ce qui nous plais. Je préfère être un démon qu'un ange personnellement, pas toi?"

Je me retournais brusquement et je saisissais la tête d'un homme portant une dague. A son regard j'en déduisais qu'il ne s'attendait pas à ce genre de réaction. Je le plaquais violemment contre le mur au point de l'enfoncer dedans. Je me mis ensuite à faire courir un courant électrique dans son corps. Je perturbais ses signaux nerveux lui causant une douloureuse agonie.
Un sourire sadique se dessinait sur mon visage tandis que je faisais augmenter peu à peu l'intensité du courant. Les soubresaut ainsi que les paralysies se faisaient de plus en plus violente jusqu'au moment où son corps se mit à bruler de l'intérieur.
Je le relâchais alors que son corps partit en cendres avant de me retourner vers Artémis.

"J'ai abandonné la torture de mon côté. Trop lent pour tuer c'est pas très agréable..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akemi Wesley

avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 13/01/2010
Age : 24
Localisation : Dans les étoiles
Expérience : 79

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Courrir n'est rien à côté de la peur [libre]   Mer 24 Fév - 22:07


Ils avaient vu que j'étais affolée et que j'avais peur mais il y avait plus que ça je ne savais pas pourquoi elle étaient apparu. Mais ils ne s'en souciaient guère, ils avaient déployés leur ailes, noir ébène pour l'un et bleu corbeau pour l'autre et ils continuèrent à discuter comme si je n'étais pas là. Que faire en attendant qu'ils aient fini de parler de la pluie et du beau temps? Écouter ce qu'ils disent? Mais ce n'est pas vraiment intéressant, d'après eux je serais un ange mais c'est impossible car si j'en suis une je serais au courant et puis ma tante me l'aurait dit! Une idée me vînt à l'esprit, pourquoi je ne chercherais pas dans les livres de la maison après tout ils parlent peut-être du fait que je suis un ange et que ma famille l'ai été avant moi?! Alors j'essayais de faire bouger mes ailes pour que je puisse m'envoler. Quelques secondes plus tard je flottais à quelques centimètres du sol alors je continua à me concentrer pour m'envoler complètement. Mes efforts furent récompenser car je flottais à plusieurs mètres du sol. Toujours concentrais, je me tourna vers ma maison, et fis battre mes ailes pour avancer à une vitesse plutôt lent vu que c'est la première fois que je vole. La seule chose dont je ne me suis pas soucier, c'est de savoir si Artémis et l'homme me suivaient ou pas. Je les entendrais surement si ils me suivaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artémis Yukomichy

avatar

Messages : 248
Date d'inscription : 10/10/2009
Age : 21
Localisation : une ile déserte dans l'atlantique
Expérience : 217

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: Courrir n'est rien à côté de la peur [libre]   Sam 27 Fév - 20:40

Je ne préférais pas répondre. Je gardais donc le silence. Puis la jeune fille décida de s'élever et de partir. je ne comptais pas la laisser partir ainsi, elle n'avais quasiment rien dit et même pas répondu. Avec rapidité je m'élevais a mon tour. Je regardais Aaron, lui dis un grand sourire et lui dis:

"Alors, toujours capable de voler petit prince ou tes muscles se sont transformé en graisse ? Rattrape moi :) "

Sur ce, en un battement d'aile j'eus rattraper la jeune fille qui n'allais pas si vite que cela. Je la dépassais, me retournais a quelque mètres d'elle pour surveiller l'avancer de Aaron. Pourquoi n'étais-je pas partie loin de l'ange ? Parce que je ne voulais pas la laisser seule. Elle était incapable de se défendre ! Et puis, il fallait avouer qu'elle était jolie et serait donc une proie pour les pervers et autres. Ce qui me ferait un peu d'exercice..
J'allais donc a reculons, cherchant du regard Aaron que je venais de perdre.

"Alors miss, tu va où comme sa ? Tu voulais m'abandonnée avec ce buffle d'Aaron ? C'est pas sympa sa.."

Sourire sarcastique. Allait-elle enfin parler ? Ou allait-elle rester muette comme une tombe ? Car si elle voulais garder le silence, je ne me gênerais pas pour le lui faire garder...Enfin, vous voyez ou je voulais en venir ?... Je la regardais donc tout en cherchant Aaron..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Thunderfist

avatar

Messages : 209
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 27
Expérience : 190

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
5/100  (5/100)

MessageSujet: Re: Courrir n'est rien à côté de la peur [libre]   Dim 28 Fév - 10:37

Le petit ange finit par s'envoler afin d'essayer de nous semer. Artémis ne put s'empêcher de m'envoyer une pique... Elle voulait voir si j'étais capable de la rattraper... Trop simple!
Je donnais un puissant coup d'aile qui me propulsa en moins d'une seconde dans la direction d'Artémis. Je venais de frôler la petite falariel au point de créer une dépression qui la déstabilisa. J'arrivais devant Artémis et posais ma main sur sa tête.

"Non je sais toujours voler. Je sais que tu aime bien qu'on te caresse les cheveux n'est-ce pas?"

Ton ironique et grand sourire. Je caressais furtivement ses cheveux avant qu'un bruit derrière moi n'attire mon attention. Je venais de faire chuter la jeune falariel...

"Oups..."

Je donnais un puissant coup d'aile qui me fit arriver sur la jeune fille en un rien de temps. Je l'attrapais au vol avant de revenir auprès d'Artémis.

"Excuse moi petit ange, j'avais oublié que tu étais là..."

Je portais mon attention sur Artémis tout en gardant la fille dans mes bras.

"Toi tu te tais... Je sais déjà ce que tu va me dire, inutile de gaspiller ton venin."

La petite falariel était frêle dans mes bras. Il me suffisait de serrer un peu et je pouvais la briser en deux... Elle était bien petite par rapport à moi. Elle devait m'arriver au nombril...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akemi Wesley

avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 13/01/2010
Age : 24
Localisation : Dans les étoiles
Expérience : 79

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Courrir n'est rien à côté de la peur [libre]   Lun 1 Mar - 22:32

Ils m'ont suivi. Mince! En moins d'une seconde, Artémis fut la première à me rattraper. Elle voulait savoir où j'allais mais je ne lui dirai après tout ce ne sont pas ses oignons! Aaron n'arriva pas longtemps après elle. Aaron .... c'est ainsi qu'il se nommait ce grand gaillard! Lorsqu'il arriva il se posa devant Artémis et fit je ne sais quoi car il me bouchait la vu et sans le vouloir, j'en suis persuadée, il me fit perdre mon équilibre. Je chutais comme un boulait de canon mais en un coup puissant d'aile, je me retrouva dans ses bras musclé. Si il le voulait, il pouvait me serrer encore un peut contre lui pour que je sois brisée. Il s'excusait car il m'avait fait chuter, mais cela fait bizarre d'entendre un mec comme lui s'excusait. Par contre il fit taire Artémis avant qu'elle ne dise quoi que ce soit, je ne compris pas pourquoi. Je voulus reprendre ma place initiale mais lorsque je m'y risquas je dégringoler de nouveau et Aaron me garda dans ses bras. On aurait dit un ange en semi liberté!

- Merci.

Dis-je doucement d'une voix plutôt aigu par rapport à d'habitude. C'est surement du au fait que je suis très intimidée par Aaron, c'est vrai quoi c'est la première fois que je rencontre un colosse comme lui. Je le regardais peut-être parce que je voulais comprendre comment un homme si fort et apparemment pas joviale pouvais avoir un cœur si doux auprès de filles, et surtout de moi qui suis un nain à côté de lui surtout qu'il pourrait me tuer sans s'en rendre compte.

- Pourquoi ?

Demandais-je simplement et clairement. Ma question attiras soudain leurs attention sur moi, j'interrompais surement leur conversation. Il me regardait étonné d'entendre ma voix douce comme un nuage.

- Pourquoi vous m'avez sauvé? Après tout je ne suis rien pour vous, et puis vous parlez tranquillement comme si j'étais pas là. Bon même si je ne parlais pas vous m'avez ignorer. Alors pourquoi vous ne m'avez pas laissé m'écraser par terre vu que vous détestiez les anges et d'après ce que vous disiez j'en suis une?!.

Demandais-je en argumentant toujours aussi calmement, confortablement bien installé dans les bras d'Aaron. Quand à lui il me regardait avec une expression, je ne saurais dire laquelle. Je ne regardais pas Artémis parce qu'elle me faisait peur et sa réaction ne fairait qu'aggraver celle-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artémis Yukomichy

avatar

Messages : 248
Date d'inscription : 10/10/2009
Age : 21
Localisation : une ile déserte dans l'atlantique
Expérience : 217

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: Courrir n'est rien à côté de la peur [libre]   Mar 2 Mar - 14:49

J'allais lui saisir le poignet au moment ou il me touchais les cheveux mais s'éloigna aussitôt, allant récupérer la falariel.Ensuite ce fut l'ange qui se mit a parler. On allait de surprise en surprise !Je lui sourire carnassier, qu'ont les charognard en voyant une proie. Je lui répondis:

"Mais enfin, ma chérie, c'est mieux d'éviter que t'écrase, surtout si Aaron accepte que j'essaie quelques nouvelles tortures sur toi..Les prisonniers ne sont pas résistants depuis quelque temps, ils ne sont plus combattif et se résolvent bien vite a leurs destin. Un peu de sang neuf dans ma salle me fera le plus grand bien."

Je ris un peu, voyant sa tête. C'est sur que des comme moi, il n'y en avait pas deux. Ensuite, je m'approchai de Aaron et lui soufflais au creux de l'oreille:

"Tu retouche a mes cheveux, tu n'as plus de bras. La balle es dans ton camps. A toi de bien choisir, je ne me porte pas garant de ce qui peut se passait par la suite."

Je me reculai,avec une mine désolée mais un grand sourire qui trahissait que je n'attendais que sa, juste pour avoir la satisfaction de lui supprimé un bras. Les techniques étaient diverses et variés, et pour lui je ne manquerais surement pas de créativité. Mes cheveux, c'était mon bijoux, mon porte bonheur et personne n'avait le droit d'y toucher, a par moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Thunderfist

avatar

Messages : 209
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 27
Expérience : 190

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
5/100  (5/100)

MessageSujet: Re: Courrir n'est rien à côté de la peur [libre]   Mar 2 Mar - 18:18

Un large sourire sadique avec une expression de dément s'inscrivirent sur mon visage. Le petit ange avait parlé. Je la croyais muette à force... Ce que j'appréciais c'était le défis lancé par Artémis. Je me mis à rire. Je m'approchais lentement d'Artémis et posais mon index sur son front.

"Je relève le défis."

Je posais ma main sur sa tête avant de la retirer. Tous ses cheveux suivaient ma mains et elle finissait complètement ébouriffée. J'étais plié de rire. Je riais tellement que je ne me rendais pas compte que le petit ange s'accrochait à mon bras pour ne pas tomber. Je m'arrêtais de rire et l'attrapais d'une main avant de l'installer sur mon épaule.

"Pour te répondre, petit ange, je te dirais que je ne t'ignorais pas. Ensuite, si ma soeur apprenait que quelqu'un était mort par ma faute alors qu'il n'avait rien fait, je me serais fait appeler Arthur. Donc je t'ai sauvé. Et je n'ai jamais dit que je détestais les anges..."

Je voyais Artémis fulminer. Un grand sourire étira mes lèvres alors qu'elle se rendit compte de quelque chose d'étrange: elle ne pouvait plus bouger. Je pointais mon index vers elle en le faisais bouger de droite à gauche. Elle suivit le mouvement. J'étais plié de rire. Je me repris un temps après et je la regardais tout en souriant.

"Quel dommage que tu soit devenue une marionnette humaine. J'aurais eu plus de mal à te contrôler si tu avais été humaine à 100%... Comme tu a pus le deviner, je te contrôle grâce à l'électromagnétisme."

J'arrêtais de la faire bouger et je haussais les épaules, faisant bouger la petite falariel par la même occasion. J'avais créé un champ magnétique autour d'elle semblable à une barrière de foudre. Je fis de même autour du petit ange et de moi.
Je passais ma main et plaçais mon index sous le menton de la jeune falariel.

"N'aie pas peur, elle ne pourra rien nous faire, tu es en sécurité tant que tu reste avec moi. Je ne la laisserais pas te torturer et puis... Elle n'était pas sérieuse si je peux te rassurer."

Elle tenait facilement sur mon épaule. Au moins je serais sûr de ne pas la lâcher comme ça...

"Mais dit moi petit ange, tu t'appelle comment?"

C'est vrai que je l'appelais petit ange depuis un moment mais elle devait bien avoir un nom...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akemi Wesley

avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 13/01/2010
Age : 24
Localisation : Dans les étoiles
Expérience : 79

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Courrir n'est rien à côté de la peur [libre]   Mer 3 Mar - 21:56

Artémis n'aime pas que quelqu'un lui touche les cheveux elle est vraiment......bizarre. En plus elle ne voulait pas que je m'écrase car elle voulait mettre mon sang dans sa salle de tortue pour son plus grand plaisir. Quelle sauvageonne! Quelle sadique! Elle s'approcha d'Aaron et au creux de son oreille elle le menaça d'un défis puis elle repris sa place initial. Tout sourire Aaron accepta le défis et cette fois-ci il ébouriffa les cheveux d'Artémis, elle avait une jolie coiffure après ça. (^^). Puis Aaron m'informa qu'il m'avait sauvé parce qu'il ne voulait pas que sa sœur l'apprenne sinon il se serait appelé Arthur. N'importe quoi franchement mais bon c'est sa vie. Mais le plus mignon c'est qu'il m'appelle «petit ange» et j'aime bien. Ensuite il se mit à rire car il manipuler la pauvre Artémis à sa guise, qu'est ce que je n'aimerais pas être à sa place. Il jouait avec elle et il aimait ça. Il me faisait bouger pendant qu'il riait et j'aimais pas trop, j'avais un mauvais sentiment. Un champs électrique apparut tout autour d'Artémis et d'Aaron et moi. Il voulait me rassurer en me disant qu'elle n'était pas sérieuse, qu'il allait faire en sorte qu'elle ne me torture pas et que j'étais en sécurité avec lui. Mais j'avais toujours peur et rien ne pourra m'enlever cette peur qui me rongeait. Même avec ce qu'il venait de me dire ne pouvait pas rester calme de plus qu'il venait de m'assoir sur son épaule. Il voulait connaître mon nom parce que depuis tout à l'heure il m'appelait petit ange.

- Akemi mais j'aime bien petit ange.

Dis-je avec une voix qui laissait deviné que je n'était pas du tout mais pas du tout rassurais. Je pense qu'il l'avait deviné ainsi que cette sadique d'Artémis. Je ne comprend pas pourquoi elle voulait me torturer après tout je ne lui ai rien fait on ne se connaît presque pas.

- Tu veux toujours me torturer malgré la protection d'Aaron et de cette bulle électrique?

J'ai découvert que j'aimais la titiller pour voir sa réaction et puis pour peu-être amuser Aaron! Pour notre plus grand bonheur elle fulmina encore plus et décida de charger malgré les bulles protectrices. Un choc violent se fit entendre mais ni Aaron ni moi avaient bougés, à croire qu'elle n'avait pas chargé. Elle chargea à nouveau mais avec plus de force, d'après moi parce que ectte fois je suis tombée de l'épaule d'Aaron.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artémis Yukomichy

avatar

Messages : 248
Date d'inscription : 10/10/2009
Age : 21
Localisation : une ile déserte dans l'atlantique
Expérience : 217

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: Courrir n'est rien à côté de la peur [libre]   Jeu 4 Mar - 15:12

Il m'avait ébouriffé, décoiffé et emprisonné. Bien, il allait le payer, et très cher! J'enrageais sans en montrais trop. Mon cerveau marchais a toute vitesse, je comptais le prendre de court. Quelque d'innovant, quelque chose dont il ne se douterais pas. Lorsqu'enfin je réussis a trouver, j'eus un grand sourire, bien malveillant et diabolique. Il allait en baver. Sa sœur ne voulait pas qu'il tue ? J'allais le faire a sa place, en me faisant passer pour lui. Je frapperai dans son cœur, sur un point sensible chez lui. Avec une voix glacial qui aurait pu faire frissonner le diable en personne s'il avait été là, je dis calmement:

"Sa, tu va le payer très cher..."


Je faisais du surplace en volant, mes ailes de jais absorbant la lumière alentours et glaçant presque le ciel. J'invoquai Heria hors de ma bulle, révélant ainsi mon pouvoir de marionnettiste a notre cher petit ange a qui j'avais très envie de faire subir mainte tortures pour s'etre fichu de moi.

Je n'avais pas a bouger mes doigts, je le contrôlais presque par ma pensée. Rapidement il tomba, et lorsqu'il atterris créa un cratère. Heria était solide, j'avais copier la composition de son organisme pour me parfaire. Nous étions presque semblable, seul différence; il était aussi grand et épais qu'Aaron. Il était couvert d'une épaisse cape noir, cachant au monde le fait qu'il n'était qu'un pantin. Je fermais les yeux, voyant a présent par ses yeux. Immédiatement je le fis égorgé un homme, démembré une femme. Leur cris parvint jusque dans ma bulle. Un sourire se dessina sur mes lèvres. Malgré le fait que mon corps était a présent aveugle, mes autres sens étaient toujours bien présent.

Ainsi, 3 hommes et femmes moururent. Je copiais avec une attention extreme les techniques de Aaron pour tuer. Je rouvris bien vite les yeux, sachant pertinemment que ce manège n'avait durait pas plus de 3 minutes. Mon sourire ne fit que s'agrandir et je continuai, toujours avec la même voix glaciale:


"Ta sœur ne va pas être très contente.. Relâche moi et je te promet
d'arrêter..."


"Sur ta tête évidemment, pas sur la mienne". Continuais-je intérieurement. Il n'avait pas le choix. Héria était surement beaucoup trop loin pour qu'il lui créais une bulle et au pire, il me restait une dizaine de marionnettes qui ne demandaient qu'a être invoqué. Il ne pourrait pas me stopper, c'etait moi qui menait la danse a présent... Et s'il tentait de me frapper, Miloniä ne serait certainement pas d'accord... Bref, il n'avais aucune possibilité..

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Thunderfist

avatar

Messages : 209
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 27
Expérience : 190

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
5/100  (5/100)

MessageSujet: Re: Courrir n'est rien à côté de la peur [libre]   Jeu 4 Mar - 19:00

Je retenais le petit ange qui était en train de tomber avant de la remettre sur mon épaule. Elle se prénommait donc Akemi. Je gardais une main à côté d'elle afin de la garder en équilibre sur mon épaule pour pas qu'elle tombe. Je regardais Artémis invoquer Héria et l'envoyer faire un carnage dans la ville. Je regardais le pantin démembrer quelques citoyens avant de me retourner vers Artémis. Je fus alors animé d'un fou rire. Je n'arrivais plus à m'arrêter. C'est uniquement lorsque Akemi tomba de nouveau de mon épaule que je m'arrêtais de rire. Elle en avait peut être assez de tomber... Je la replaçais sur mon épaule en ajoutant une charge sur elle ce qui la fit littéralement se coller à mon épaule. Je la regardais avec un petit sourire bienveillant.

"Là au moins tu ne tombera plus. Très joli ton prénom au passage."

Je reportais alors mon attention sur Artémis. Je la regardais avec un grand sourire.

"Et alors? Que veux-tu que ça me fasse? Ma soeur sais parfaitement que je ne tue pas d'innocent. Dommage pour toi."

Elle avait l'air surprise lorsque je lui annonçais qu'elle pouvait continuer. Je poursuivis:

"Le seul moment où je peux m'en prendre à des innocents c'est quand je suis dominé par mon démon et encore, je désintègre les gens sous cette forme..."

Je disais ça avec une telle banalité... Cependant je me rendis compte, en voyant sa tête, qu'elle n'était pas au courant pour le démon. Un grand sourire de dément s'inscrivit sur mon visage. Je commençais à me transformer mais pour le moment, juste ma voix changea.

"Dans ce cas je vais te montrer !"

Une voix grave et caverneuse qui donnait une légère résonance s'était élevée. Ma voix. Mes cornes se redressèrent, mes marques brillèrent d'une lumière violette, mes yeux irradiaient l'or de mes pupilles, mes crocs poussèrent et devinrent acérés comme des rasoirs. Quand à mes ailes, elles devinrent membraneuses et noir comme les ténèbres. J'esquissais de nouveau un grand sourire dévoilant tout mes crocs.

"Alors? Sa te plait?"

Légère ironie dans la voix quand on regardait sa tête. Un tremblement sur mon épaule me fit lever la tête. Akemi semblait terrifiée. Je lui fis un sourire sympathique tout en passant ma serre de métal sous son menton pour le caresser avec douceur.

"N'aies pas peur petit ange. Je suis peut être un démon mais sois sûr d'une chose, je ne te ferais aucun mal. Je t'en donne ma parole et je tiens toujours mes promesses. C'est une question de principe."

Je ne savais pas si je l'avais rassurée mais elle ne bougeait plus... Je me tournais légèrement et tendis la main vers Héria. Celui-ci stoppa brutalement et fut attiré à très grande vitesse en arrière. Je le plaçais non loin d'Artémis, dans une sphère de foudre de charge opposée à celle d'Artémis ce qui fit qu'ils furent collés.

"Grâce à cette forme, mes pouvoirs sont décuplés. Même si tu invoque une autre marionnette, elle sera automatiquement immobilisée. Tant que je suis sous forme de démon en tout cas..."

Je lui adressais un grand sourire avant d'abaisser ma main. J'étais fier de ma forme de démon. J'aimais bien cette forme et la voix que j'avais sous cette forme. Pas génial pour se faire passer pour un héro mais quand même très stylée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akemi Wesley

avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 13/01/2010
Age : 24
Localisation : Dans les étoiles
Expérience : 79

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Courrir n'est rien à côté de la peur [libre]   Ven 5 Mar - 19:57

Elle était furieuse contre Aaron car il avait ébouriffé ses cheveux et un peu contre moi. Cette fois-ci je distinguais bien ses attaques, pourquoi maintenant je ne sais pas. Quelle puissante noirceur ses attaques. Pour se venger, elle fit apparaître une boule noir qui se dirigeait vers la ville, le but était de tuer des gens pour que la sœur d'Aaron l'accuse à sa place. Quelle méchanceté! C'est la première fois que je rencontre une personne aussi tueuse et méchante qu'elle. Quand à Aaron il me remit sur son épaule avec un charge extrêmement lourde pour que cette fois-ci je ne bouge plus. Mais le plus bizarre c'est qu'il riait parce qu'il n'en avait rien à faire des menaces d'Artémis car sa sœur savait très bien qu'il ne tuait pas d'innocent. Un démon lui ce n'est pas possible mais vu sa carrure c'est possible. Quand il parlait de nouveau une voix plus grave ce fit entendre mais qu'est ce qu'il faisait. Puis des cornes apparurent, tous sont corps changeais. Mais bon sang il se transformait et il faisait encore plus peur qu'avant et j'en tremblait. Il l'avait comprit car il amena son doigt de métal sous mon menton pour le caresser tendrement, pour apaiser ma peur. Mais cela ne marcha pas vraiment par contre la seule chose qui me rassura énormément c'est venait de me promettre qu'il ne me ferais aucun mal. Avec ça je ne bougeait plus mais ma peur était toujours présente en moi et je ne sais pas comment la faire partir maintenant que je suis en sécurité. Il porta de nouveau son attention sur Artémis pour stopper sa boule noir. Elle n'en revenait pas, apparemment elle aussi était impressionnée par sa transformation. Très impressionnant je ne pensais pas que ses pouvoirs étaient doublés, je préfère observer leurs combats qui pour moi ne sert strictement à rien. Pendant que j'y pense puis pourquoi il se battent ces deux là, il ne sait rien passé de spécial pourtant! À moins que j'ai loupé quelque chose mais c'est impossible je les ai observé et rien dans ce qui c'est passait depuis notre rencontre tous les trois, c'est peut-être à cause de leur rencontre inattendue qui a fait ça, ou encore il se détestent depuis longtemps.

- Dites pourquoi vous vous battez?

Demandais-je simplement, pour satisfaire ma curiosité, sans vouloir les offensés bien sur mais j'ai eu l'impression d'avoir fait l'inverse en leur demandant ça parce qu'ils stoppèrent leurs attaques.

- C'est vrai quoi depuis tout à l'heure vous vous lancez des piques mais pour quelle raison? Ça fait longtemps que vous ne vous êtes pas vu? Ou pour une raison qui ne mérite pas que je connaisse?

Repris-je en disant ce que j'observais depuis tout à l'heure. Ils se cherchent mais pour quoi faire? Pour se battre ? Pour rigoler tout simplement ? Ils me regardèrent étonné que j'ai posais cette question certes qui ne sert presque à rien mais bien utile pour stopper un combat et pour sauver des vies dans cette situation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artémis Yukomichy

avatar

Messages : 248
Date d'inscription : 10/10/2009
Age : 21
Localisation : une ile déserte dans l'atlantique
Expérience : 217

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: Courrir n'est rien à côté de la peur [libre]   Dim 7 Mar - 15:15

Il venait de coupé court au carnage. Puis ce fut a Miss nunuche de parler. Je soupirai, toujours aussi froide:

"Comment expliquez a une crétine ?... Euhmmm.. Disons simplement que dans notre amitié, c'est comme sa, sauf que cette fois, je suis vraiment en colère et que je peut ruiner la vie de Aaron."

Il ne connaissait pas toute mes marionnettes. Il ne connaissait pas l'étendue de mes pouvoirs. Il ne savait pas a quel point j'avais changé. Je soupirai, arrêter subitement de voler. Je me laisser donc tomber, et pus tenir normalement dans la bulle. Je croisais les bras sous la poitrine, fermer les yeux et soupirai.
Si j'avais pu perfectionner mon corps, qu'est ce qui pouvais lui dire que je n'avais pas pus parfaire mon arme également ? Je fis apparaitre Ami dans ma bulle, il tenait une longue lance. Je la pris avec ma main droite, fis disparaitre Ami et donna un coup puissant sur ce qui me retenait prisonnière. Je dis a Aaron:

"Une arme a une main et puissante, mais quand on la tiens a deux mains, la puisse et multiplier... (Kenpachi dans bleach ^^) Et puis, tout le monde a ses limites."

Je réglais quelque petite détails dans ma mécanique puis pris mon arme a deux mains et asséna un coup assez impressionnant. Un bruit mat ce fit entendre, le choc, je le ressentit dans mes bras. C'est pour ainsi dire, un coup qui avait fait beaucoup de raffut et dans lequel j'avais donné de la puissance. Pas toute ma force, mais une partie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Thunderfist

avatar

Messages : 209
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 27
Expérience : 190

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
5/100  (5/100)

MessageSujet: Re: Courrir n'est rien à côté de la peur [libre]   Lun 8 Mar - 17:04

Je regardais Akemi avant de lui adresser un sourire et de lui caresser le menton avec ma griffe de métal. C'était un geste tendre malgré la froideur de l'acier.

"Je vais t'expliquer petit ange. En fait, je connais cette jeune miss depuis qu'elle est toute petite. On se connait depuis très longtemps et on est bons amis. Si on se bat c'est parce qu'on a à peu près le même caractère et qu'on aime bien se chercher. C'est rien de méchant. Je me dit que, qui aime bien, châtie bien. Ce proverbe est extrêmement vrai pour nous deux. C'est aussi simple que ça."

Je reportais alors mon attention sur Artémis qui s'énervait contre la bulle. Elle me faisait rire. Comme si je ne connaissais pas mes limites...
Je réduisis la taille de la bulle d'Artémis et de sa marionnette pour la limité aux contours de ceux-ci. Elle ne pouvait plus bouger. Je la fis alors descendre afin de la déposer au sol. Je commençais moi aussi à descendre lorsque quelque chose clocha chez moi. Ma barrière et la charge qui tenait Akemi sur mon épaule disparurent. Celle-ci commençait à tomber, je la retenais alors avant de commencer à tomber à mon tour. Je gardais Akemi contre moi afin de la protéger de l'impact. Ma forme de démon disparut et je commençais à perdre connaissance. Je me sentais sombrer. Je pus juste desserrer mes bras pour libérer Akemi avant de sombrer dans l'inconscience... Le petit ange était en danger. Moi aussi probablement mais moins... J'étais allongé sur le dos, dans un petit cratère provoqué par ma chute, la tête sur le côté et du sang sur le bord de mes lèvres.
Artémis avait désormais le champ libre pour faire ce qu'elle voulait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akemi Wesley

avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 13/01/2010
Age : 24
Localisation : Dans les étoiles
Expérience : 79

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Courrir n'est rien à côté de la peur [libre]   Lun 8 Mar - 22:06

Comment pouvait-elle m'insulter de crétine alors qu'elle ne me connait même pas. C'est impoli d'insulter les gens qu'un ne connaît pas. Non mais franchement elle ne connaît pas les bonnes manières ou quoi! Pendant que je fulminait elle faisait je ne sais quoi avec sa bulle et Aaron m'expliquait qu'entre eux ce battre était un jeu, qu'ils aimaient bien se chercher. Ça doit être très fun! Elle continua avec son bavardage habituel, un peut inutile, et prépara une nouvelle attaque. Aaron avait remis sa griffe de métal sous mon menton pour me rassurer mais malgré mon visage serein je fulminait toujours car je n'aime pas être insulter pas des personnes que je ne connais pas.

-Espèce de crétine toi même! Mademoiselle tueuse sans cœur.

Hurlais-je en brisant le petit silence qui régné dans l'atmosphère. Je ne sais pas comment elle réagit car tout d'un coup, le poids qui me fixait à l'épaule d'Aaron disparut et nous commencions à chuter. Il me serra dans ses bras pour éviter que je me blesse car j'étais plus fragile que lui. C'est à ce moment là que je vis qu'il reprenait sa forme original. Impossible! Je pensais qu'il pouvais contrôler sa forme de démon!!! Il perdait connaissance mais qu'est ce qui se passe?! Un bruit sourd se fit entendre,on venait de percuter le sol et un petit cratère s'était formé à cause de sa chute tout autour de nous. Quand à moi, je me releva doucement car si jamais j'étais blessée je ne voulais sentir une violente douleur quelque part. Malheureusement c'est ce qui ce produit. ma tête me faisait mal, horriblement mal. Je portais une main à ma tête puis l'amena vers mes yeux et je découvris du sang et je sentis quelque chose de chaud coulait le long de ma tempe droite. Heureusement que je n'avais rien d'autre acr je ne sais pas ce que j'aurais fais sinon. Je me tournais vers Aaron pour voir ce qu'il avait et en voulant me protéger il prit tout le choc dû à notre chute. Le pauvre il n'avait pas besoin de me protéger malgré ma fragilité, je pouvais supporter de plus grand choc comme celle de la perte de ma famille toute entière. Après avoir constaté ses blessures je regarda le ciel afin de voir où était Artémis, je voulais essayer de voir qu'elle seraient ses intentions. Malheureusement je ne pus le faire car ma vision devînt trouble. Alors je me frotais les yeux et regarda de nouveau vers le ciel mais cette fois-ci je voyais très flou. Juste après ma tête me faisait et aussitôt après je m'écroulais, au côté d'Aaron, mais cette fois-ci c'était pour de bon. Je ne distinguais plus que de vagues pierres. Mes ailes je ne sais pas où elles sont et si elles n'ont rien. Tout ce que je savais c'était que l'inconscience m'emportais avec elle. Où est-ce qu'elle m'emmenait? Dans un endroit magnifique j'espère! Ça je ne le saurais que quand j'y serais. C'est à ce moment que je fermais les yeux et l'inconscience m'envahis. Mais la question la plus importante est pour combien de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artémis Yukomichy

avatar

Messages : 248
Date d'inscription : 10/10/2009
Age : 21
Localisation : une ile déserte dans l'atlantique
Expérience : 217

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: Courrir n'est rien à côté de la peur [libre]   Mer 10 Mar - 14:35

Aaron relâcha sa pression, sa bulle céda, il tombai.. Quelque instants également je fus en chute libre mais contrairement a eux, moi je savais battre des ailes. lorsque Aaron s'écrasa au sol, il forma un cratère. Je redescendais a mon tour, tranquillement. L'ange perdait conscience. Sans réfléchir, je lui lançait, ne sachant pas si elle m'entendrait:

"Tu es pathétique et affligeante."

Je soupirai, les regarder tour a tour. J'émis un sifflement, appelant mon cheval, Dark. L'étalon a la robe gris vint, au petit galop, oreille dressé. Aller savoir pourquoi. Il repassa au pas a quelque mètres mais nous rejoins vite. Je lui flattai l'encolure, lui murmura quelque mots a l'oreille. Puis, je fis apparaitre Heria que j'avais fait disparaitre avant qu'il ne s'écrase. Je le fis soulevait l'Ange et le Déchu et le fis les mettre sur le dos de l'étalon. Je persifflai:

"Mademoiselle tueuse sans cœur va quand même être gentille, même si aucun d'entre vous deux ne le mérite."

Je les regardai dédaigneusement en réfléchissant. Devrais-je les "punir" pour avoir étaient odieux avec moi ? Je verrais cela plus tard. Je me mit en marche, Heria me suivant et Dark Destiny marchant a mon coté. Direction la salle des tortures...

Lorsqu'enfinnous arrivions, Dark me suivis maladroitement dans l'escalier et a plusieurs reprises Aaron faillit tomber de son dos. Sa aurait été une sacrée chute, car les escaliers étaient en pierre et arrivé en bas il serait mort. Cependant, je ne le laissais pas tomber, le recalant si besoin. En bas je les fis glisser a terre, libérant mon cheval favori de son poids et le laissant aller se balader dans le sous sol.
Et oui, Ce n'était pas qu'une salle, mais tout un ensemble, reliant a des prisons. C'était dans un salle parallèle que je vivais a l'année. Donc j'avais tout ce qu'il me fallait.

Pour éviter toute remarques déplaisante de la part de l'ange, je l'enchainais directement pour que mes menaces est plus de poids. Même pas une demi heure s'était écoulée. Je soupirai, appela un garde. Celui ci se dépêcha, je lui demander des conseils pour réveiller les deux belle au bois dormants. Lorsqu'il s'en alla, j'allais chercher deux seau remplie a ras bord avec de l'eau. Sans ménagement je leurs balancer l'eau sur le visage...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Thunderfist

avatar

Messages : 209
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 27
Expérience : 190

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
5/100  (5/100)

MessageSujet: Re: Courrir n'est rien à côté de la peur [libre]   Sam 13 Mar - 18:20

Je cherchais à comprendre pourquoi j'avais perdu le contrôle. Je retournais voir le démon pour avoir quelques informations à ce sujet. Je me retrouvais dans le dédale de couloir. Je savais où je devais aller et je m'y rendis sans difficulté. Je vis alors le démon. Il était assis à même le sol toujours relié à des chaînes puissantes.
Je me posais en face de lui et je le fixais droit dans les yeux. Il avait un grand sourire.

"Que me vaut le plaisir de cette visite?"

"Ne prend pas ce ton ironique avec moi. Dit moi pourquoi je n'ai pas pu garder le contrôle."

"De quoi me parle tu? Je ne vois absolument pas de quoi tu parle..."

"Arrête de te f*utre de moi! Je sais que tu vois de quoi je parle!"

"Relax médore. ne va pas craquer ton slip pour ça. Je vais t'expliquer. Je suis un démon, bien que je sais que tu es très diminué tu sais au moins ça... Et bien j'ai besoin de sang pour vivre. Je tire tout mon pouvoir du sang que j'absorbe. Mes crocs ne sont pas là pour faire jolis... Donc pour conserver mes pouvoirs, tu dois boire du sang. Toute les 3 heures pour être optimal."

"Très bien."

C'est alors que je me sentis submergé et que j'ouvris brutalement les yeux. Je venais de recevoir un seau d'eau sur la tête ce qui eu pour effet de me réveiller. Je regardais autour de moi et je reconnus la salle de torture de Casshern. J'avais rendus fou un tortionnaire car je riais à chaque foi qu'il me frappait ou me torturais...
Je me relevais avec difficulté. J'étais un peu sonné après le choc de l'atterrissage mais ça allait. Je regardais Artémis qui tenait deux seaux dans ses mains. Je regardais autour de moi et vis Akemi enchaînée au sol et trempée elle aussi.
Je passais une main dans mes cheveux mouillés avant de sourire.

"Merci du rafraichissement. T'abuse quand même... La pauvre. Déjà que se retrouver avec nous n'est pas un cadeau alors si c'est pour l'enchaînée..."

Elle faisait ce qu'elle voulait. Après tout, je pourrais la libérer très facilement si cela me chantait... Je m'adossais au mur en croisant les bras. Je réfléchissais à ce que m'avait dit le démon. Je devrais donc me nourrir comme un vampire si je voulais conserver cette forme... Très bien. Ce n'est pas boire du sang qui va me tuer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akemi Wesley

avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 13/01/2010
Age : 24
Localisation : Dans les étoiles
Expérience : 79

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Courrir n'est rien à côté de la peur [libre]   Dim 14 Mar - 0:02

De l'eau ! Est-ce l'endroit où me conduit mon inconscience ? Je voulais savoir si c'était vraiment mon inconscience qui me menait à de l'eau mais une atroce douleur à la tête. Qu'est-ce qui m'aie arrivé pour avoir autant mal ? C'est là que je revis la scène, une chute puis du sang qui coulait le long de mon visage et enfin plus rien. J'ouvris alors péniblement les yeux pour voir où j'étais et je découvris un vaste endroit pas trop éclairé. Artémis tenais des seaux mais visiblement ils étaient puisque leur contenu était sur Aaron et moi même. Elle attendais surement qu'on se réveil mais pour quoi faire ? Aaron avait repris connaissance et apparemment il était en pleine forme. Pour je ne sais quelle raison je regardais mon corps pour savoir si je n'ai pas eu de blessures durant le moment où elles nous a emmené ici, et je découvris que j'étais enchainée. Pourquoi elle m'a enchainé je ne suis pas un danger que je sache. Doucement je m'asseyais mais une fois assise ma tête me tourné, une nouvelle impression de partir dans l'inconscience m'envahis. Je tombais alors avec fracas sur le sol et ma tête se cogna de nouveau contre un sol. Je voyais de nouveau flou mais moins que tout à l'heure. Malgré mes chaines je voulais apporté ma main à mon visage pour voir dans quel état était mes blessures. Malheureusement je ne pus le faire car je n'en avais pas la force et puis les chaines m'empêcher presque de faire un mouvement avec mon bras. Je levais la tête et cherchais du regard les deux amis qui se cherche pour leur plus grand plaisir mais je ne les vis point. Alors je reposais ma tête sur le sol et je laissais mon corps se reposer car tout moindre mouvement effectué me fatiguée comme si j'étais âgée. Quand à ma conscience elle m'emmenait de nouveau vers un endroit où je pourrais me reposais tranquillement. Aaron et Artémis je ne sais pas se qu'ils vont faire après tout ce n'est pas mes oignons. Je les laissais alors là où ils sont et partie dans les profondeur d'un sommeil duquel je me réveillerais mais quand ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artémis Yukomichy

avatar

Messages : 248
Date d'inscription : 10/10/2009
Age : 21
Localisation : une ile déserte dans l'atlantique
Expérience : 217

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: Courrir n'est rien à côté de la peur [libre]   Dim 14 Mar - 16:08

Aaron se réveilla, et tandis qu'il me parlais j'allais tranquillement m'asseoir sur une chaise sans même lui proposer. Puis ce fut au tour de l'ange. Je soupirai et dis au Déchu:

"Je préfère eviter qu'elle ne soit trop désagréable avec moi.. Et sinon, a ton avis, je la réveille comment ? En lui balançant du sang a la place de l'eau ou en rebalançant de l'eau jusqu'à la noyer a moitié ?"

Deux solutions pour la reveiller a nouveau. Elle commencer franchement a m'embêter a s'endormir a nouveau. Et je comptais bien la tenir éveillée. Je soupirai a nouveau et continua sans même regarder Aaron:

"Dis toi que j'ai été extrêmement gentille. J'aurais pu la confier aux gardes et certains auraient été très contents.. Tu vois ce que je veux dire ?.."

J'eus un sourire ironique tout en continuant:

"A ton avis, pourquoi me suis a moitié transformé en marionnettes ? A cause des gardes, pour mon travail ou pas pur plaisir ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Thunderfist

avatar

Messages : 209
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 27
Expérience : 190

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
5/100  (5/100)

MessageSujet: Re: Courrir n'est rien à côté de la peur [libre]   Dim 14 Mar - 19:33

Je regardais le petit ange se lever avant de s'écrouler à nouveau. Je lâchais un soupir en réponse à la première question d'Artémis. Je me dirigeais vers Akemi. Je me baissais et je la redressais. J'utilisais mon baume spécial et je lui appliquais sur la tête. Une foi fais, je l'allongeais délicatement au sol pour éviter qu'elle ne se recogne une seconde foi. Je me relevais et je regardais Artémis très sèchement.

"N'espère même pas que je te laisse la confier à ces chiens."

Il en était hors de question. Je n'allais pas laisser ce petit ange au milieu de ces porcs assoiffés de chaire fraiche... Je me dirigeais vers Artémis. Je saisissais une chaise et je m'installais en face d'elle. Pourquoi s'était-elle changée en marionnette?

"A mon avis? Un peu des trois raisons... En même temps, te connaissant, je ne pense pas qu'ils réussissent quoi que ce soit avec toi. Ils risqueraient plus leurs vies qu'autre chose..."

Je lui fis un petit sourire complice. En même temps ils auraient eu affaire à moi si j'avais appris qu'ils avaient osés poser la main sur elle... Il était hors de question qu'on touche à un seul de ses cheveux...

"J'aimerais faire une expérience. Tu n'aurais pas deux ou trois loques à me confier? J'ai besoin de vérifier un truc..."

Un grand sourire sadique étira mes lèvre et me donnait l'air d'un dément. Je voulais me transformer en démon et me nourrir pour vérifier ce que m'avait dit ce dernier... Qui les regrettera? Personne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akemi Wesley

avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 13/01/2010
Age : 24
Localisation : Dans les étoiles
Expérience : 79

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Courrir n'est rien à côté de la peur [libre]   Lun 15 Mar - 19:36

Des murmures ?! Est-ce le bruit que je perçois vainement où est-ce mon imagination qui me joue un tour ? Ces murmures se faisaient de plus en plus précise au fur et à mesure que je l'entendais et me concentrais dessus. Une voix de femme s'approchait de moi ou je m'approchais d'elle. Il me semblait la reconnaître.

*Akemi......Akemi......ma chérie......tu m'entends ?*

Cette voix !! je la reconnaîtrais autant de fois que je l'entendrais. Elle m'a bercé toute mon enfance depuis qu'il ne me restait qu'elle avant qu'elle aille rejoindre le reste de la famille. C'est celle de ma tante Jade. Mais pourquoi est-ce que je l'entends. Elle m'a laissé toute seule, sans défense et plus personnes pour m'épauler car malgré mon âge de jeune fille, je suis fragile. Je n'ai plus personne pour m'apprendre les chose de la vie et à oublier le massacre que j'ai vécu. Je n'ai plus personnes.

*Akemi ma chérie, tu ne peux pas oublier ce massacre. Je sais que c'est dur mais il faut que tu apprennes à vivre avec même si je ne suis plus là.*

*Qui va m'apprendre alors ? Qui ? Parce que tous les gens que j'ai croisé jusqu'à aujourd'hui ne m'ont rien appris. À part le doute, la joie et l'interrogation sur ce que je vois!*

*Ma chérie, la seule personne qui peut t'apprendre ces choses là c'est toi. Tous les jours tu apprends de nouvelles choses. Donc tu n'as plus à t'inquiéter. Tu grandis par toi même malgré que je ne sois pas présente à tes côtés.*

*Jade tu me manque, j'aimerais tant que tu sois à la maison à mes côtés pour continuer à vivre la vie qu'on avait!*

*Moi aussi, ne t'inquiète pas, moi aussi j'aurais aimé âtre à tes côtés mais ce qui est arrivé ne changera rien. Mais je serais toujours avec toi dans ton cœur ne l'oublie jamais.*

Son dernier mot était un murmure qui s'éloigné. Comme toujours elle savait me rassurer et ses paroles sont toujours aussi instructifs pour moi.

Je me réveillais de nouveau mais assise cette fois-ci. Mes blessures à la tête étaient guéries ! Qui a bien put faire cela ? Pour le moment je me fichais de connaître la réponse. Je m'écroulais encore une fois par terre mais ce coup-ci c'était pour pleurer.

- Jade ! Pourquoi n'es-tu plus à mes côtés pour m'épauler ? Est-ce le destin qui a voulu ça ? Hein ! Pourquoi ? Pourquoi est-ce que plus personnes de la famille n'est présente pour m'aider ? Pourquoi ?

Murmurais-je tout en pleurant. Je ne sais pas comment Artémis et Aaron ont réagit mais je voulais une réponse. Malheureusement je ne l'aurais pas cette réponse que j'aimerais tant avoir. Le fait d'y penser augmenta mon chagrin donc mes pleures. Cependant une onde chaude et apaisante parcourut soudain mon corps. D'où elle venait ? Je ne sais pas mais ce que je savais c'est qu'elle me renvoyait dans les bras de Morphée, totalement reposée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Courrir n'est rien à côté de la peur [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Courrir n'est rien à côté de la peur [libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Merci ? Mais de rien...
» Un rien habille mon lapin
» Il ne dit plus rien jusqu'au reboot....
» Protestation car je suis bète et je comprend rien
» Comment passer fm en un rien de temps, soit en moins de 24H

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Chronicles ~ v8 . :: W E L D E N I A. :: 
[[. Casshern.
-
Sauter vers: