AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Amour Fraternel... [pv]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elizabeth Von Rosemberg

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 19/04/2010
Age : 22
Localisation : Ici et là...
Expérience : 15

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Amour Fraternel... [pv]   Ven 14 Mai - 19:23

Amour Fraternel...



[pv]Arän Karachy



... Amour Eternel.
Un jour, j'ai cru que jamais je ne le quitterai. Un jour, j'ai cru que nous pourrions rester ensemble. Un jour, j'ai cru que je pourrais le revoir. Un jour, j'ai cessé de croire. Je me suis dis que ce n'était que des rêves de gamine. Des rêves d'une enfant à qui il manque quelque chose. A qui il manque un peu d'affection. Une enfant qui a l'impression d'être délaissée, de ne plus compter. A leurs yeux il n'y avait que lui. Son frère. Il était plus âgé qu'elle mais surtout : il était un garçon, lui. Une enfant qui porte un lourd fardeau : elle est une fille. Elle essaie de se convaincre que tout va bien. Mais elle sait que ce n'est pas vrai. Elle a l'impression d'être enfermée dans une prison. Impossible de sortir.

Un jour, alors qu'elle le croit partit pour la vie, alors qu'elle pense ne pas avoir eu le droit de lui dire au revoir, alors que la maison est vide, alors qu'elle pleure, il pose sa main sur son épaule avant de la prendre dans ses bras. Il lui promet à l'oreille de toujours lui dire au revoir avant de partir. Une promesse qu'il doit tenir... car leur main sont liées. L'une contre l'autre, les doigts entrelacés. Ils se regardent. Ils s'aiment. Un amour éternel. L'Amour Fraternel.

Darkness avançait doucement. Je me laissai bercer par son mouvement. Nous étions une fois de plus dans les Plaines d'Asusana. Je croyais pouvoir trouver la paix en moi. Je pensais qu'un jour j'oublierai tout ça. J'ai bien failli me convaincre qu'il était mort et que jamais je ne le reverrai. Ca fait si longtemps. Mais sans cesse son visage s'impose à moi. D'abord quand il n'était qu'un enfant puis quand il est devenu un homme. Un bel homme. Ce n'était pas rare que les femmes se retournent sur son passage et que les hommes l'envient. J'ai parfois été égoïste en disant qu'il était à moi. Mais je l'aimais. Parce qu'il est mon frère. C'était le seul dans ma famille, après la mort de ma mère, à s'intéresser à moi.

J'étais toute seule dans mon monde. Un monde remplit de démon. Les démons étaient mon père, ma belle-mère et ma petite sœur. Puis il y avait l'ange gardien, ma nourrice. Mais surtout, un Dieu. Mon Dieu. Mon frère. Il m'aidait là où ma nourrice ne pouvait pas. Il prenait soin de moi. Il me comprenait et me réconfortait. Il m'aidait à franchir les obstacles de la vie. Nous passions au dessus. Je nageais dans un océan de bonheur. Puis tout s'est effondré du jour au lendemain. Le jour où ma belle-mère, jalouse de notre relation, sépara nos chambres. Mon frère n'était plus à côté de moi, il était si loin, la maison était trop grande. On dit toujours : loin des yeux, loin du cœur. Mais il était là, près de moi, avec moi, toujours là. Dans mon cœur.

J'avais envie qu'il soit là près de moi. En ce moment. J'aimerai lui dire ce qui me dérange. J'aimerai sourire et rire avec lui. Revoir son visage de Dieu et l'admirer discrètement. J'aimerai pouvoir toucher sa peau douce et la caresser. Mais je ne peux rien faire. Il est si loin. Peut-être dans un autre monde. Il n'est plus là. Son absence me ronge. J'ai peur. La nuit n'est plus aussi belle. Le soleil n'est plus aussi chaud. J'ai l'impression de mourir. Je n'entends plus le doux battement de mon cœur en parfaite harmonie avec le sien. Je n'entends plus les oiseaux chanter le matin. Je n'entends plus les rires des enfants. Je n'entends plus les doux murmures des hommes aux oreilles des femmes. Je n'entends plus rien. Je ne vois plus rien. Je me meurs. Sans lui...

La vie me quitte. J'ai affreusement mal. La tristesse me blesse. Les larmes me noient. Je perçois légèrement le vent caresser mes joues mouillées. Je vois difficilement le soleil se coucher. Les pas de Darkness sont lourds. Il semble souffrir lui aussi. Il semble sentir ma douleur. Mais la sent-il comme moi ? Autant que moi ? Va t-il mourir cette nuit lui aussi ? Les animaux de l'ombre vont-ils l'épargner ? Lui, puissant Deltrana, magnifique Ange Gardien. Je l'aime. J'aimerai lui murmurer un au revoir à l'oreille. Mais mes forces me manquent. Je glisse lentement sur le côté. Mon dos heurte violemment le sol. Je crois déjà entendre le hurlement des loups, le grognement des tigres. C'est fini. Je vais mourir cette nuit. Mes paupières se baissent devant mes yeux rouges. Je résiste. Je vois Darkness rester près de moi, prêt à me défendre. Mais c'est trop tard, je vois déjà une ombre bouger là-bas. Mes paupières sont plus fortes et je ferme les yeux. Ma main se referme sur le papier qui repose sur mon ventre. Je le serre contre moi. Contre mon cœur. C'est un dessin. Un dessin de lui. Mon frère. J'aimerai lui dire une chose, une dernière...
Arän... J'ai mal... Mon cœur est lourd et je pleure... J'ai mal... Ne m'abandonne pas... Reste avec moi...

[Petite précision : Elizabeth est comme sur la 1ère image Wink]


Dernière édition par Elizabeth Von Rosemberg le Ven 25 Juin - 17:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shungar.skyrock.com
Arän Karachy

avatar

Messages : 201
Date d'inscription : 31/07/2009
Age : 26
Localisation : Trouve moi si tu le peux et tu seras.
Expérience : 66

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
3/100  (3/100)

MessageSujet: Re: Amour Fraternel... [pv]   Sam 15 Mai - 18:47

    La plaine asusana bien longtemp que je n'avais couru en en perdre haleine dans cette immencité peu peuplé. Je ne chassais pas vraiment je courrias, j'avais besoin de ce derniere moment de solitude avan un long moment en ville, moi qui n'aimais pas rester trop longtemp au même endroit, les préparatif du mariage et de la guerre m'obligeaient à rester à la disposition de Gretchen et de la reine... Je soupira, m'arréta, ouvrit les bras et respira à plein poumon l'air frai qui circulait en ce lieu majestueux. Un mouvement arreta mon extase, un cheval? non c'était plus gros, mon esprit fit tilt et je fonça en avans, un Deltrana ! J'arriva tres vite sur les lieu et ce que je vit me choqua quelque peu, un deltrana d'une robe noir magnifique accompagnée d'une jeune fille tres belle également, tout deux casiment mort. Je soupira, m'accroupi à coté de l'animal inspecta brievement son état, il n'avait pas l'air blessé, je reporta mon attention sur la jeune fille. Mon ordorat ne me trompa,pas c'était une Wyrda, la Wyrda ce ce jeune étalon leur odeur était mélés sur leurs deux corps. Mais ce que je trouva me fit reculer de 3 pas. Incapable de bouger, je lisais pour la 5eme fois le morceau de papier que je vennais de trouver sur le ventre de la jeune fille un dessin, un dessin de moi ! Je ne comprennais pas mais si elle me connaissais alors il me fallais la sauver. Je la pris dans mes bras et regarda son Deltrana. Je réfléchit tres vite puis compris. Je l'ai raprocha l'un de l'autre et m'assis dans l'herbe à coté d'elle, je pris sa tete sur mes genox et songea fort à ce que Gretchen dirais si elle me voyait, une bétises du genre: " Je comprend ne t'inquiete pas." Comme si je pouvais passer l'éternité de ma vie sans elle... Enfin, la femme qui avait ravis mon coeur n'était pas là, mon attention ce reporta donc sur la jeune fille qui commençait à reprendre doucement conscience. Effet de la magie qui m'entourais ou de la simple présence du deltrana je ne savais pas mais des bride de souvenirs de ma passé perdue revennais à moi et s'éveillaient dans ma mémoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://estuviera.superforum.fr
Elizabeth Von Rosemberg

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 19/04/2010
Age : 22
Localisation : Ici et là...
Expérience : 15

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Amour Fraternel... [pv]   Lun 17 Mai - 17:57

Darkness m'aidait à tenir bon. Il choisit de partager avec moi son ouïe et son odorat. Je sentis une odeur. Une odeur qui ne m'avait jamais vraiment quitté. Mais... Etait-ce vraiment lui ? Peut-être que je délire encore. Dites-moi. Je dois savoir. Darkness bougea pour se mettre devant moi. Je l'entendais faire. Il se préparait pour me protéger. Mais plus il s'éloignait, plus je sentais la vie m'abandonner. Mourir pour lui alors que lui ne pense sûrement plus à moi. Quelle idiotie ! Le sol me quitta. J'eus l'impression de tomber et ma tête recommença à me brûler. Darkness utilisa ses dernières forces pour me dire quelque chose.Un mot. Un nom. Arän.
J'ouvris les yeux.

Mon Deltrana ne m'aurait jamais dit ça si il n'était pas là. Je ne voyais pas bien du tout. Ma vue était trouble et l'obscurité qui commençait à s'installer ne m'aidait pas. Je mis du temps à retrouver correctement mes sens. Ce fut d'abord le goût, ce qui ne me servait pas à grand chose pour le moment. Le toucher, qui me fit sentir la douceur de l'herbe entre mes doigts. L'odorat, l'odeur était toujours là, bien plus forte. La vue, je distinguais une étoile dans le ciel et je vis Darkness à mes côtés. Puis je retrouvai l'ouïe et ce que j'entendis me fit sursauter. C'était un cœur. Un cœur qui battait à un rythme régulier. A un rythme qui me rappelait trop le mien pour que je ne me demande pas si c'était possible. Si en fin de compte il était vraiment là.

Je me redressai difficilement, une affreuse douleur m'empêchait de faire trop de mouvement. Le choc avait été violent. Je vis Darkness remuer près de moi. Sans réfléchir je me jetai sur lui. Il se coucha et me rattrapa avec son aile. A peine j'avais fait un pas que je tombai déjà. Il me ramena contre lui et je me serrai autour de son encolure, cherchant cette chaleur si particulière qui sortait de son corps. Il me rendit mon étreinte pendant un cours instant puis me répéta ce mot. Je fronçai les sourcils et me retournai. L'immense aile de Darkness m'empêchait de voir. Mais je voulais d'abord me rappeler si j'avais vu quelqu'un en me précipitant sur mon Deltrana. Je ne me rappelais de rien. J'allais poser ma main sur l'aile à Dark' quand une sensation étrange me revint en tête. Quand j'étais couchée, j'avais sentis quelque chose sous ma tête. Quelque chose qui avait calmé la brûlure dans mon crâne. Ma main se posa doucement sur l'aile noire. Lentement elle s'écarta pour revenir sur le corps de son propriétaire.

''Arän...''

Simple murmure. Je ne pouvais pas parler plus. C'était impossible. L'étonnement avait repeint mon visage ravagé par les larmes. Alors qu'un sourire aurait dû étirer mes lèvres, les larmes coulèrent une nouvelle fois sur mes joues blanches. Et s'il m'avait oublié ? Je m'approchai doucement de lui, ne pensant pas vraiment qu'il était là. C'était peut-être une illusion. J'effleurai du bout des doigts sa joue. C'était vraiment lui... ? Je doutais encore. Pour moi c'était trop impossible ! Je ne tenais plus. Toujours en pleurant je me serrai contre lui. Il était toujours aussi beau. Quoiqu'un peu plus vieux mais ça ne se voyait même pas. Il devait avoir vingt et un ans quand je suis partie de la maison. Me reconnaitrait-il alors que je suis une nouvelle fois la gamine d'environ quatorze ans. Cette petite fille qui courrait dans les champs et qui sautait dans les flaques d'eau et de boue en se moquant bien de la réaction du père. Cette gamine qui aimait très fort sa mère et son frère. Un murmure sortit de ma bouche sans que je n'essaie de l'en empêcher. Je devais savoir.

''Dis moi Arän... Dis moi... Te rappelles tu de moi ?''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shungar.skyrock.com
Arän Karachy

avatar

Messages : 201
Date d'inscription : 31/07/2009
Age : 26
Localisation : Trouve moi si tu le peux et tu seras.
Expérience : 66

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
3/100  (3/100)

MessageSujet: Re: Amour Fraternel... [pv]   Jeu 27 Mai - 20:44


    Elle me connaissait, elle savait qui j'étais, elle connaissait mon nom... Mais moi, tous ce que je voyais c'était une petite fille parfois trop gatées. Petite peste adorable dont je ne pouvais me me separer et pourtant je l'avais quiter... Mes souvenir revenaient, doucement et je savais qui elle était. Mes bras ce refermerent sur son corps d'enfant et ma voix devenue chantante pas ma transformation s'eleva comme celle du grand frere que j'étais:

    " Chut Eli, je suis la, c'est bien moi."

    Eli, Elisabeth, ma petite soeur, ma raison de rester l'humain que j'etais il y a bien longtemps, pres de 500 ans en fait. Je la berçait doucement me demandant vagment comment Elle réagirait. et puis une idée me vint,... est ce qu'elle avait fait le lien... 500 ans j'étais toujour vivat, pas de marque de dragon, ni de deltrana sur moi...Et e toute façon mon odeur n'avait certainement pas trompé son destrier. Certe je n'étais pas réellement huamin mais quand même, l'eternité de sang qui m'avait était offerte ne vallait pas l'amour de ma petite soeur. Lors de ma transformation ,j'avais casiment tous perdu, ma vie, ma famille, mes souvenirs. J'avais gagné autre chose, un nom, un rang le respect, l'immortalité... Mais j'étais Seul. Mais j'avais récuperer aujourd'hui une soeur et mes souvenir, j'étais certainement le plus heureux des homme, une femme merveilleuse, une pettite soeur toujour en vie et magnifiquement belle et mes souvenir d'humain... Que demander de plus?!
    Mon esprit m'imposa son visage, ma belle, ma Gretchen, ma reine des tenebre, ma princesse de lumiere. Je souris béattement pendant quelques secondes, je me reprit et lui di doucement:

    " Eli, leve toi, il faut que je te ramenne chez moi... J'ai quelqu'un à te présenter."

    Et sur le chemin nous pourrons tout nous raconter: nos souvenirs, nos histoires,... Le communs et le disparu, nous mettrons tous en communs, nous partagerons de nouveau nos vies, comme avans, comme si jamais nous ne nous étions séparés. Nous nous raconterons touts, sans haine, sans peur et sans rencoeur, une nouvelle relation.
    Un frere et Une soeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://estuviera.superforum.fr
Elizabeth Von Rosemberg

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 19/04/2010
Age : 22
Localisation : Ici et là...
Expérience : 15

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Amour Fraternel... [pv]   Ven 25 Juin - 19:02

Arän. Mon cher frère. Je me rappelle la colère de notre père quand tu as disparu. Il était furieux. Il n'avait autour de lui plus qu'une fille. Et ce n'était pas une fille qui devait hériter de son nom Parce que les filles ne gardent pas leur nom. Etant donné qu'il avait été transformé en Vampire, il ne pouvait plus avoir d'enfant. Il a bien faillit tuer tout le monde même lui. Son fils, l'hériter de sa richesse, avait disparu. Il s'était envolé. Le dernier des Von Rosemberg avait déserté la maison. Il était partit sans laisser de traces, sans prévenir. Arän, si tu savais comme tu as bien fait. Même si, au fond, j'ai bien l'impression que tu n'as pas choisit. Jamais je n'avais vu notre père autant énervé, même quand je suis venue lui révéler que je n'avais pas été enlevée, que j'étais partie de mon propre chef. Il m'a regardé, il a serré les poings, se rendant compte qu'il s'était fait si facilement berné depuis le début. Puis il m'a tourné le dos en haussant les épaules. Je pourrais être morte que ça ne lui ferait ni chaud ni froid.

Sa douce voix avait changé tout en restant la même. Je reconnaissais le Arän que j'avais connu à travers le Vampire que j'avais retrouvé. Oui, je sais ce que tu es devenu, et ça ne m'étonne pas. Je me demande juste qui a pu te faire ça. Belle-mère ne voulait pas. La dernière fois que je t'ai vu, ou plutôt, aperçu, tu discutais avec elle alors qu'elle était une Vampire assoiffée de sang. Elle te regardait avec admiration et crainte. Elle avait peur de toi mais ne pouvait pas s'empêcher de t'aimer. Peut-être même plus qu'elle n'aimait Père. Alors qui Arän ? Qui a eu la bonté de te transformer pour que nous soyons à jamais liés ? Je sais qu'il n'a sûrement pas pensé à ça en le faisant, mais moi j'y pense. Moi, j'ai envie d'y croire. De croire que cette fois, nous ne nous séparerons plus.

Quelqu'un à me présenter ? Oh... Moi, j'aimerais te présenter quelqu'un. Mais je n'ai personne autour de moi. Alors, assez de larmes pour aujourd'hui, assez d'étreinte ! Levons-nous et présente moi cette personne ! Je veux tout savoir sur toi. C'est une femme ? Elle est belle ? Tu l'aimes ? Tu as beaucoup d'amis ? Des femmes ? Des hommes ? Des enfants ? T'es-tu trouvé une nouvelle famille ? Un père ? Une mère ? Un frère ? Une sœur peut-être ? Comme j'aimerais que tu me dises non pour cette question. J'aimerais être ton unique sœur, qu'il n'y ait personne entre nous deux. Toutes ces questions non pas de sens, ni d'importance. Mais je veux tout savoir. Tout !
Je me levais doucement, analysant mon corps intérieurement pour voir si tout allait bien. Je n'avais plus de brûlure dans le crâne et je tenais en équilibre sur mes deux jambes. Tant mieux ! Je récupérais mon dessin et le pliais minutieusement avant de le ranger dans la boite qui pendait à ma ceinture. Je caressai l'encolure de Darkness en le fixant dans les yeux avant de penser à ma petite taille et mon apparence d'enfant. Un sourire étira mes lèvres et je décidai de redevenir l'adolescente d'environ dix-huit ans qui avait su embêter beaucoup de monde à l'époque. Je me retournai vers Arän et lui souris. Du bout des doigts j'effleurais une de mes tresses, pensive.

''Tu penses que « quelqu'un » préférerait que je sois comme avant, comme là ou comme ça ?''

Je me concentrai une nouvelle fois et changeai encore de physique. Cette fois j'optais pour la jeune femme d'environ vingt-cinq ans. Comme précédemment, j'effleurai du bout des doigts la rose bleue dans mes cheveux argentés. Je dois avouer que j'aime ce physique là autant que celui de la jeune fille d'environ quatorze ans. Surtout la robe. Je lui offris un large sourire. Je redevenais l'adolescente de dix huit ans et arrêtai de caresser Darkness. Un petit couteau gris apparut entre mes doigts alors que je scrutai les alentours. J'avais cru entendre un bruit. Je rangeais le couteau et me retournai complètement vers mon Lié. Je posai ma paume sur son épaule et fermai les yeux pour me concentrer. Très doucement ses ailes commencèrent à disparaître, comme aspiré par son corps noir. Une fois fait, je montais sur son dos et tendis la main à Arän. Nous avons le temps de discuter de mon physique avant d'arriver chez lui. Nous avons le temps de discuter de tout et de rien. Je demanderai à Darkness de ne pas dépasser le pas. Même s'il est confortable, je n'arrive pas à me souvenir si Arän était un très bon cavalier ou pas. Nous verrons bien. Plus rien ne me surprendrais maintenant que j'ai retrouvé mon frère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shungar.skyrock.com
Arän Karachy

avatar

Messages : 201
Date d'inscription : 31/07/2009
Age : 26
Localisation : Trouve moi si tu le peux et tu seras.
Expérience : 66

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
3/100  (3/100)

MessageSujet: Re: Amour Fraternel... [pv]   Sam 3 Juil - 19:30

    Je lui souris tendrement revoyant l'enfant que j'avais lachement abandonner pour mieu trouver l'adolescente que j'avais devan moi. Je secoua la tete en guise de dénégation.

    " Non petite soeur, je ne monterais pas ton deltrana. Je prefere courir désormé. Mais cela ne nous empechera pas de parler, j'aimerais en savoir plus sur ton pouvoirs, moi qui n'en est pas j'aimerais bien comprendre les gens douer de magie peuvent vivre. Et puis je te parlerais de Gretchen!"

    La majuscule à ce nom, le raté de mon coeur quand je le prononcer... Tout cela était perceptible pour n'importe qui, j'étais tellement heureux qu'une créature si merveilleuse est accepter d'unir sa vie à la mienne... Je soupira d'aise avan de rire et de dire à ma chere Eli:

    " Ma petite soeur chérie, un jour un jeune homme viendra t'aider pour toi, il aimerais l'enfant que tu es restée mais aussi la femme que tu es devenue."

    Je l'avoue je suis un peu jaloux de Darkness, lui il l'a porter au moin... enfin, j'en aurais peut etre l'occasion un jour ou l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://estuviera.superforum.fr
Elizabeth Von Rosemberg

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 19/04/2010
Age : 22
Localisation : Ici et là...
Expérience : 15

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Amour Fraternel... [pv]   Mer 7 Juil - 23:48

Arän refusa ma main. Je fronçai les sourcils et me redressai. Je croisai mes bras sur mon ventre et tournai la tête. Pour faire comme si je boudais. Mais maintenant que je venais de le retrouver, l'éviter m'étais impossible. A contre-coeur je retournai la tête pour le fixer de mes yeux rouges pétillants de joie. J'entendis son coeur faire une chose étrange qui me fis sursauter. Ne comprenant pas vraiment, je fixai Arän. Je failli lui demander si quelque chose n'allait pas mais je me repris très vite en comprenant. Il était amoureux ! Un immense sourire étira mes lèvres. J'étais heureuse pour lui. Gretchen ? C'était un joli nom. Je voulais absolument la rencontrer ! Il fallait que je la voie. Arän rit. Je le regardai silencieusement. Puis il me parla d'un jeune homme qui m'aimerait. A mon tour j'éclatai de rire.

"Oh non Arän. Les hommes évitent de m'approcher après m'avoir parlé ! Puis, mon protecteur n'aime pas trop quand les hommes m'approchent de trop. Au regard que me lança Darkness j'éclatais une nouvelle fois de rire. Moi non plus je n'aime pas ça et peut-être même plus que Darkness. De toute façon, je n'ai pas besoin de l'amour d'un homme. Mon lien avec mon Deltrana est si fort qu'il me suffit largement."

Je souris à mon frère. Je ne savais pas s'il pouvait comprendre. Mais Darkness et moi, nous sommes si proches que notre relation est confuse. De mon côté, je n'accepterai pas vraiment la présence d'une Deltrana aux côtés du mien. Et lui n'accepte pas non plus la présence d'homme près de moi. Nous sommes liés depuis si longtemps maintenant. Au lieu de faiblir, notre lien ne cesse de grossir. Plus nous vieillissons, plus nous nous aimons. Si Darkness vient à mourir, je ne pourrais pas vivre longtemps. La dernière fois, nous nous sommes séparés un peu moins d'un jour. Quand je l'ai revu, je l'ai serré contre moi pendant presque une heure. Mon coeur me faisait atrocement souffrir quand j'étais loin de lui. J'avais mal à en mourir. La douleur était tellement insupportable que quand Darkness mourra, si je ne meurs pas de chagrin ou de douleur, je mettrais fin à mes jours moi-même. Je ne peux pas imaginer la vie d'un Wyrda sans son Deltrana. Pour nous, c'est... impossible !

"Tu es sûr que tu ne veux pas monter ? J'essayais une dernière fois, on ne sait jamais. Parle-moi de Gretchen. Dis-moi tout, de la beauté de son corps jusqu'au reflet dans ses cheveux. Je veux tout savoir sur elle puisque ton coeur bat pour elle et qu'elle partage désormais ta vie. Puis aussi parce qu'elle te rend heureuse et je veux savoir qui est ma belle-soeur !"

Je souris à mon frère. Je passai doucement ma main sur l'encolure de Darkness et tapotai très légèrement son poil noir. L'étalon d'ébène se mit à marcher dans un pas lent. Je ne quittais plus des yeux Arän, ayant tout de même peur qu'il disparaisse. Je n'avais pas envie de le perdre encore une fois. Je pouvais faucaliser mon attention sur mon frère, Darkness surveillait tout. Si jamais il y avait un danger, il me le dirait et me protégerait ainsi que Arän. Il savait à quel point mon frère comptait pour moi, il ne laisserait personne me l'enlever. Et je peux vous dire à quel point mon Deltrana est têtu. Maintenant, il ne cessera jamais de guêter un éventuel danger et de défendre ses deux protégés. Arän et moi. Le frère et la soeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shungar.skyrock.com
Arän Karachy

avatar

Messages : 201
Date d'inscription : 31/07/2009
Age : 26
Localisation : Trouve moi si tu le peux et tu seras.
Expérience : 66

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
3/100  (3/100)

MessageSujet: Re: Amour Fraternel... [pv]   Mar 31 Aoû - 22:02

    L'entousiasme de ma jeune soeur vis à vis de ma chere Gretchen me ravie au plus au point, je n'avais jamais ne serait-ce que songer qu'elle accepterais si facilement qu'une autre femme ai pris mon coeur et je souris de plaisir tout en suivant l'étalon ébene. Nous étions en route depuis une minute à peine quand je commença mon récit, n'oubliant aucun des détails passionnant qui hantés mon esprit, n'ométant auqu'une action et me souvennant de ce jour jour béni de ma vie éternelle.

    « Je l'ai rencontrée alors que je chassais dans la foret,... Belle à en pleurer, elle ne pouvait me voir et pourtant elle me sentit arriver mieu que n'importa lequel d'entre nous... Ses yeux m'était inacéssible deriere son foular de soie rouge ... »

    Le recit de notre premiere rencontre duras un long moment puisque quand je me tue enfin, nos pas nous avez portés jusqu'à lisiere de cette plaine infini et mon sourir ne m'avais pas quitter. Tout en continuant notre route je ne tarrissais pas d'éloge quant à la beauté de son visage, à la douceur de sa voix ou à la simple splendeur de son corps. Enfin je lui avoua ma demande d'union de nos destin, son acceptation et une nouvelle fois rien ne fut oubliés. Mais arriva égalment le moment du récit de sa métamorphose... Mon sourir disparu le temps du passage le plus tragique de ce souvenir épouventable, de ma défaillance, de la victoire de mon désir de sang sur la raison de vivre... Jamais je ne me pardonnerais cette faute... La perte de sa vie! Mais le souvenir de ce premier regard sur mon corps, cet océn d'emeuraude qui s'ouvrais à moi me fit reprendre confiance et je retrouva mon sourire.

    Je ne tarrissais toujour pas de paroles pour elle, son sujet était infini pour moi et mon amour serait éternel! Jamais je n'avais aimé à ce point et rien ne monde ne pourrait empecher mon coeur de battre pour elle. Je fini mon récit calmement, mon coeur battant désormer à grand coup lent et régulier. Je me tourna vers ma soeur les levres tendu dans un sourire d'un bonheur sincere:

    « Alors, tu comprend maintenant? »

    Cette question vallait plus que tout les discours du monde... Mon sourire, le reflet de mon amour pour Gretchen, flottait toujour sur mes levres et ne me quitter plus tandis que je rayonnais de bonheur et de joie. Retourver ma soeur et mes souvenirs, pouvoir parler de mon amour pour assouvir mon envie de l'hurler à la terre entiere... Je repris la parole apres l'avoir contemplé pendant un moment:

    « Tu dis que tu ne désir pas l'amour, mais un jour toi aussi tu seras ma chere petite soeur et tu comprendra que jamais rien ne pourras plus te séparé de cette personne... et crois moi, ta relation avec cet étalon ne seras pas comparable... Mais je vois bien que ce sujet te dérange alors oublions le. Raconte moi plutot ton histoire, j'ai hatte de te connaître ma Eli. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://estuviera.superforum.fr
Elizabeth Von Rosemberg

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 19/04/2010
Age : 22
Localisation : Ici et là...
Expérience : 15

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Amour Fraternel... [pv]   Ven 3 Sep - 20:25

Arän commença à parler peu de temps après que je lui ai demandé. Des les premiers mots, je fus attirée par ses mots. J'étais pendue à ses lèvres, buvant ses paroles comme une gamine à qui l'on raconte une histoire. Après quelques mètres, j'allongeais le haut de mon corps sur l'encolure puissante de mon Deltrana, frissonnant à son contact. Je ne ratais pas un seul mot, j'écoutais absolument chacune de ses phrases avec la plus grande attention. Je trouvais cela impressionnant de pouvoir en parler comme ça à quelqu'un comme moi. Personnellement, si on me demandait de parler de mon lien avec Darkness, aucun mot ne sortirait de ma bouche, aucun son. Mon cœur ferait de grand boum et ma respiration serait saccadée. Et il suffirait d'un seul regard échangé avec ce magnifique étalon pour que je fonde. Non, moi, je ne pouvais pas parler aussi facilement.

Inconsciemment, j'entortillai une mèche de crins à Darkness autour de mon doigt, recommençant à chaque fois que la mèche tombait. Mes yeux rouges brillaient de joie pour mon cher frère. Une larme roula sur ma joue quand il parla de la transformation de sa bien-aimée. Ce sourire qui disparaît, ce son spécial de la culpabilité. Je frissonnai de déplaisir, n'aimant pas voir mon frère comme cela. Mais très vite son sourire revint et le mien aussi. Quand il finit de parler, je n'avais plus de voix pour lui répondre. J'acquiesçai légèrement de la tête, faisant de l'ordre dans mes pensées et mes émotions. Je calmai mon cœur et ma respiration et caressai l'encolure de Darkness en me redressant. Je fis arrêter l'étalon en tapotant son poil noir. Je plantai mes yeux rouges dans ceux de mon frère.

''Je crois que personne ne peut comprendre mon lien avec Darkness, même moi je n'y arrive pas. Mais tu as raison, je n'ai pas envie d'en parler. Je souris. Mon histoire ? Depuis mon départ ? Après avoir fait mes adieux, je suis partie en jurant de revenir à la maison pour vous voir tout les deux. Nous évitions essentiellement les villes au début, je voulais surtout offrir à Darkness une très bonne croissance et une excellente vie. Quand il a commencé à parler par télépathie, il m'a tout de suite dit le nom qu'il avait choisit, le nom que je lui avais donné dès la naissance. Puis après …''

Je continuai mon récit, narrant les jeux dangereux de mon Lié, ses rencontres impressionnantes. Je lui racontai aussi plusieurs étapes de sa croissance, comme l'apparition douloureuse de ses ailes. Je n'oubliai pas de dire ce jour où je me suis assise dans un coin, pensant aux heures qui allaient suivre. Darkness était devenu grand, maintenant il devait partir vivre seul. Il est venu me trouver près du ruisseau, il m'a fixée de ses beaux yeux noirs et a soufflé doucement sur mon visage. Il a posé ses naseaux sur ma peau, au dessus de ma poitrine. Croyant que c'était un au revoir, j'ai même lâché une larme. Mais j'ai senti une chose étrange puis il y avait cette marque là où il m'avait touchée. Il m'avait choisie, moi, Elizabeth. C'est ce jour là d'ailleurs que j'ai découvert mon pouvoir de transformation. Je m'arrêtais quelques secondes, puis repris, plus calmement. C'était la passage de mon retour à la maison.

''Quand je suis arrivée, il n'y avait plus un seul garde autour de la maison, tout était vide. J'ai vu Père, mais je ne voulais pas lui parler, je lui ai juste demandé où était Aufélie. J'ai apprit que Père avait été transformé en Vampire après une réunion, il avait ensuite mordu Belle-mère et sa fille. Aufélie avait été épargnée, mais pour combien de temps. Toi, tu n'étais pas Vampire ce jour là. Tu étais encore humain. Tu as réussi à être épargné parce que Belle-Mère te respectait, elle aurait été capable de faire tout pour toi. Je t'ai aperçue, parlant avec elle, mais je n'ai pas pu venir te voir, Belle-Mère m'a sautée dessus, elle ne m'aimait pas vraiment, tu sais. Elle était si jalouse de moi. Quand je suis revenue, tu étais partie pour vivre avec une femme.''


Je souris légèrement, repensant à Aufélie. Bientôt, la femme devra redonner sa vie à la nature et je me retrouverais seule avec Darkness et maintenant, avec Arän. Je continuai de parler pendant un moment, narrant mes péripéties amusantes avec les garçons. Riant en me rappelant l'humiliation qui tombait sur eux dès que je leur parlais. Je racontais aussi la seule aventure amoureuse que j'eus avec un garçon. Elle n'avait duré que quelques minutes. Je n'avais pas réussi à supporter ses lèvres sur les miennes, puis ses mains sur mon corps. Ca m'avait mit hors de moi. Pourtant, j'avais cru que je l'aimais ce pauvre homme. Ce devait être juste une très forte amitié. J'ai encore un peu honte de mon erreur, mais je ne peux pas revenir en arrière. Je finis de parler en disant simplement qu'il y avait tout pleins de choses que je ne pouvais pas lui raconter. Il me fallait les bons mots, mais ces mots n'existaient pas. Darkness s'ébroua et, comme si nous ne faisions qu'un, mon corps suivit naturellement le mouvement sans glisser. Je m'allongeais une nouvelle fois et redevins songeuse et sérieuse.

''Comme toute femme, j'ai cru que j'avais besoin de la chaleur d'un homme, de ses caresses, de sa tendresse et de son attention. Ne pouvant t'avoir toi, je m'étais dit que j'avais besoin de quelqu'un d'autre. Pourtant, je ne peux pas supporter le regard des hommes, ni les mains d'un autre sur mon corps. L'amour est une chose qui ne m'est pas indispensable apparemment. Depuis que Darkness m'a choisit, je n'ai besoin que de lui. S'il s'éloigne de moi j'ai vraiment mal. Une question me vint soudain à l'esprit. Dis-moi Arän, ta Gretchen, si je la rencontre, c'est dans ta maison ?''

Mes yeux s'illuminèrent de peur et d'inquiétude. Darkness essayait de me rassurer mais je ne voulais pas être rassuré par lui. Je savais qu'il ne pensait pas ce qu'il disait. Je devais savoir comment ça allait se passer. Je n'ai pas envie de me séparer de mon Lié. Quelques mètres suffisent à faire souffrir mon cœur. Je suis rassurée seulement avec lui. Sans lui, je ne suis plus rien, juste un corps qui ne fait que trembler, pleurer et toujours prononcer le même mot, le nom de mon Deltrana. Je me mordis la lèvre inférieure, frissonnant à l'avance en imaginant me séparer de l'étalon. C'était impossible pour moi, même si je restais avec Arän.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shungar.skyrock.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Amour Fraternel... [pv]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Amour Fraternel... [pv]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'amour fraternel
» Apocalypse mon amour...
» 4e session : Pack Amour
» Salle de déclarations... d''amour, d''amitié ou autres...
» Mes poèmes d'amour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Chronicles ~ v8 . :: A V A L O N. :: 
[[. Plaines d'Asusana.
-
Sauter vers: