AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pourquoi courrir? [Libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Alec Cosadès

Alec Cosadès

Messages : 2
Date d'inscription : 29/12/2009
Expérience : 0

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Pourquoi courrir? [Libre]   Mar 5 Jan - 21:09

Le souffle court, la course plus lente, le jeune garçon à la chemise écarlate commence à fatiguer.
Alec: *Pourquoi courir? Ah oui parce qu'on me poursuit, je ne peux pas m'arrêter là tout ça à cause de cette petite erreur...*
___________________________________
Le jeune garçon était souriant, du haut de cette tour il avait une vue fabuleuse sur le marché, au soleil levant, on voyait les étals se dresser çà et là bientôt une foule compacte, cherchant divers ingrédient ou objet exotique, apparaitrait. Alec aimait ce genre de moment, de silence avant le brouhaha incessant de la journée. Il se releva sur le balcon où il se trouvait et s'étira longuement.
Alec: *Une bonne journée qui commence, une journée de boulot*
Il chercha la dague dans sa botte et l'en extirpa délicatement. Il saisit ensuite une fiole d'une couleur verdâtre et déposa un filet du liquide dans la gouttière centrale de sa lame dont il avait conçu le plan. Il referma délicatement la fiole et la repassa à sa ceinture. Soufflant une dernière fois le garçon passa au-dessus du balcon et s'accrocha à celui du dessous. Une voix se fit bientôt entendre au-dessus de lui.
Alec: *Pile à l'heure*
Le garçon vit une paire de bras s'accouder au rebord, c'était l'instant parfait. Le garçon tira sur ses bras et grimpa sur le balcon, d'un mouvement vif il entailla délicatement l'homme à la gorge. Se rapprochant de lui le garçon parla à son oreille.
Alec: Je ne fais que mon travail, comme vous avez fait le vôtre avant cette heure. Mais il semblerait que plusieurs personnes n'est plus besoin de vous.
L'homme tomba lourdement au sol et Alec s'accroupit vers lui, les yeux grands ouverts et saisit d'une raideur surprenante pour l'heure. Le garçon traîna le mort jusqu'à son lit et l'y déposa en le recouvrant d'un drap, le visage serein comme s'il sommeillait. Le jeune assassin ferma les paupières de l'homme et ses doigts frôlèrent la barbe crise du mort.
Alec: Puisses-tu reposer en paix...
Le garçon nettoya sa lame du poison sur un chiffon de la pièce. Il entendit un cri aigu et un verre se briser sur le sol de pierre. Le garçon souffla une nouvelle fois.
Alec: J'ai été un peu lent je m'en excuse.
Profitant de la peur de la servante, le garçon enjamba le balcon et donna une impulsion qui le fit atterrir quelques mètres plus bas sur le drap tendu de la boutique ambulante d'un marchant d'herbe à senteur. Alec lui lança une poignet de pièce.
Alec: Merci de t'être installé ici.
Le garçon entendit de nouveau le cri, même cri qu'entendu par les gardes qui commencèrent à le poursuivre alors que la servante le pointait du doigt. Le garçon courut dans la rue marchande et bifurqua bientôt.
___________________________
L'assassin avait donc rejoint une rue adjacente, plus sombre et qui finissait par un cul de sac. Il entendit les pas lourds des gardes derrières lui. Sa seule chance de salut maintenant, la silhouette devait lui. Le garçon enleva sa chemise et la mit dans une jarre à l'extérieur d'une petite maison. Alec avança d'un pas rapide vers la personne.
Alec: Aidez-moi, je vous en prie, faite comme-ci nous nous connaissions et parlez-moi.
Les gardes se rapprochaient maintenant, il ne pouvait qu'espérer que la personne face à lui l'aiderait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kendra Shine

Kendra Shine

Messages : 45
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 23
Expérience : 11

Personnage
Informations:
Relations:
Level:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Pourquoi courrir? [Libre]   Dim 24 Jan - 20:59

    Aujourd'hui, comme souvent, j'avais quelqu'un à tuer. Mais je ne le ferai pas. Pas moi. Je laisserai ce jeune garçon se débrouiller. Il avait l'air déterminé. Je suivais alors ses mouvements avec attention. Ces gestes étaient efficaces quoi qu'un peu lent. Il tua l'homme sans que personne ne s'en rendre compte. Mais alors qu'il essuyait son couteau, une femme entra dans la pièce et trouva la victime. Le jeune homme sortit par la balcon et commença à fuir les gardes. J'aurai pu m'en charger. J'aurai pu. Mais je ne le fis pas. Il approchait dans ma direction. Je reculai dans la rue sombre derrière moi. Il allait tourner ici. J'en étais sûre.

    J'attendais, bien droite au milieu de la ruelle. Il arriva très vite. Ota sa chemise et vint me parler. L'aider ? Moi ? Les gardes arrivèrent dans la rue. Je souris légèrement. J'avais envie de m'amuser un peu et ces soldats allaient tout gâcher. Je regardai l'homme qui me demandait de l'aide. Il ne devra pas regretter. Mon aide n'est pas la meilleures mais c'est celle qu'il a demandé. Et une des plus efficaces. Mais encore faut-il que j'accepte. Ais-je vraiment l'envie de l'aider. Ne peut-il pas se démerder tout seul. Après tout, il est assassin. Il devrait pouvoir se tirer de là sans problème. Apparemment non. Je regardai une dernière fois les soldats. Jour de marché. Quel dommage. J'aurai pu m'amuser. Trouvons un autre moyen pour se détendre un peu. Alors mon petit. Souhaites-tu vraiment que je t'aide ?
    Je m'approchai doucement du jeune homme. Je n'étais pas tombée sur un des plus moche. C'est déjà ça. Mes talons marquèrent doucement les secondes. Les soldats eurent un instant d'arrêt. Auraient-ils entendu parler des légendes ? Je ne pensais pas que le cerveau d'un garde avait ne serait-ce qu'un brin d'intelligence. Je continuai de m'approcher de l'homme. Doucement je le poussai contre le mur en observant du coin de l'œil les soldats. Se laisseraient-ils piéger ? Une fois le dos du jeune homme bien calé contre le mur, je me rapprochai de lui et l'embrassai. Je plantai mes yeux bleus dans les siens pendant quelques secondes avant de soupirer et de regarder les gardes. Mon regard se posa sur chaque visage. Je m'approchai du "chef". Je me campais devant lui, sans peur. Qu'allait-il me faire ? Je ne crains rien. Puis Maelström n'est pas si loin.

    "Vous pouvez nous laisser messieurs les gardes ?"
    « Madame... C'est-à-dire que... »
    "Mademoiselle ! Mon ami n'est pas décidé à se marier. Mais vas-y, je t'en prie. Parle."
    « Nous devons l'arrêter ! Il a tué un homme ! »

    Je me retournai et allais chercher le jeune homme. Je pris sa main et l'amena devant le soldat. Je lui montrai l'homme. Et repris mon petit jeu. Bien décidée à le faire partir.

    "Mon ami ? Un tueur ?! Tu trouves vraiment qu'il a une tête de tueur ?"
    « Non Madame... Mais... »
    "Mademoiselle ! Combien de fois il faudra que je te le dise, il ne veut pas qu'on se marie !"
    « C'est lui ! »
    "Regarde-le ! Il n'a pas la carrure d'un tueur ! J'insiste, ce n'est pas lui."
    « Mais si, une... »
    "S'il vous plait messieurs. J'ai vraiment besoin d'un peu de temps avec mon ami. C'est le seul moment où je peux le voir. Vous voyez ce que je veux dire."
    « Nous devons l'emmener, une femme l'a vu. »
    "Vous me décevez messieurs. Je suis fatiguée, vous ne voulez tout de même pas que je m'énerve."
    « Non Mada... Mademoiselle. Nous sommes désolés. La femme a dû se tromper. »
    "Maintenant que vous le dites, j'ai vu un homme fuir dans la rue principale. Il est partit par là-bas."
    « Merci Madame. Ne tardons pas. En route soldat ! »
    "MADEMOISELLE !"

    Je poussai un soupir quand ils eurent disparut. Enfin ! Ils engagent des chefs de plus en plus intelligent maintenant. Je tapais plusieurs fois sur ma jupe pour enlever la poussière et me retournai vers un coin de la rue. Un coin sombre comme la nuit. Je m'approchai doucement et arrivée dans l'ombre, je m'agenouillai pour attraper Maelström. Je la mis dans mon dos et me retournai vers l'homme. Même pas un petit remerciement ? Je ne vais pas me vanter en disant que j'embrasse bien mais d'une ça marche et de deux, tous les hommes qui ont eu à faire à moi en ont toujours redemandé. Ce qui, bien sûr, les a mené à leur perte. Alors ne fais pas l'idiot mon grand. Tu pourrais très vite le regretter. Je poussai un soupir alors que je sortais de l'ombre. Ma voix fut douce et s'éleva dans l'air lentement.

    "Comment tu t'appelles ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sad-life.forums-actifs.com
 
Pourquoi courrir? [Libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pourquoi ?
» le québec libre!!!
» Base de Torcy - nage en eau libre
» [D&D4] - Pourquoi pas ?
» Ben pourquoi ? PARCE QUE !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Chronicles ~ v8 . :: M Ë N Y A R. :: 
[[. Myridia.
-
Sauter vers: